Partager

Suite aux arrestations de personnalités civiles et militaires par le Comité national pour le redressement de la démocratie et de la restauration de l’État (Cnrdre), la jeunesse du front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (Jfdr) a organisée, le mercredi 18 avril 2012, un sit-in devant l’hôtel Salam de Bamako. Le but de ce sit-in était d’appeler le président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré, à prendre des mesures idoines. C’était en présence de Dr Madou Diallo, membre de la Jfdr et de nombreuses autres personnalités.

Hier, la devanture de l’hôtel Salam de Bamako où réside le président de la République par intérim, Pr Dioncounda Traoré, était assiégée par la jeunesse fdr. Plus d’une centaine de personnes ont pris part à ce sit-in pour montrer leur indignation face aux arrestations effectuées par le Cnrdre en début de semaine. Sur les banderoles, on pouvait lire « Jeunesse fdr, le pouvoir aux civils, les militaires au front », « Jeunesse fdr, Dioncounda Traoré est le président de la République ». Parmi les manifestants, l’on retient Dr Madou Diallo, président de la jeunesse du parti Urd et membre de la jeunesse Fdr, Adam Djittèye, secrétaire chargé à la communication de la jeunesse Fdr, Moussa Koné, président de la Cns et membre de la jeunesse Fdr.

Dans un communiqué lu par Adam Djittèye, secrétaire chargé à la communication de la jeunesse Fdr, au cours de ce sit-in, la Jfdr demande au président de la République par intérim, chef suprême des armées, de tout mettre en œuvre pour doter rapidement nos forces armées et de sécurité des moyens qu’il faut pour la libérations du nord-Mali, le retour à la vie normale à Bamako et à l’intérieur du pays, en mettant fin aux arrestations arbitraires et illégales.

En outre, la jeunesse Fdr demande la libération immédiate et sans délais de tous les détenus civils et militaires, renouvelle son soutien à l’armée malienne pour la reconquête des régions occupées par les groupes armés, félicite le président par intérim pour le choix porté sur la personne du Dr Cheick Modibo Diarra comme premier ministre pour conduire la transition. Adam Djittèye a, dans la déclaration, réaffirmé leur soutien à la population du nord et reste attachée à l’unité et l’intégrité territoriale du Mali.

La jeunesse Fdr a aussi remercié toute la communauté internationale, l’Union Africaine particulièrement la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), le médiateur Blaise Compaoré, président de la République du Burkina Faso, les envoyés spéciaux Yipènè Djibril Bassolé et Adama Bictogo pour leur courage. La déclaration a été remise à Moustapha Dicko, membre du cabinet du président de la République par intérim. Dr Madou Diallo a demandé la libération de toutes les personnes détenues en général et de Soumaïla Cissé, en particulier, qui n’est pas dans un bon état de santé.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain du 19 avril 2012