Partager

Cela fait près de quatre semaines que l’on est sans nouvelles des deux diplomates canadiens disparus à 150 kilomètres de la capitale nigérienne avec leur chauffeur, le 14 décembre dernier. Du côté canadien, c’est le mutisme le plus complet. Même la presse n’a plus parlé de cette affaire depuis au moins une semaine. Jusqu’à présent, le ministère canadien des Affaires étrangères garde le silence à propos de la disparition des deuxdiplomates, Louis Guay et Robert Fowler. Selon une de ses porte-parole, les autorités ne veulent pas partager d’informations qui pourraient compromettre leurs efforts ou mettre en danger les individus impliqués. Robert Fowler et Louis Guay, tous deux d’anciens ambassadeurs sur le continent africain, connaissent bien la région. Robert Fowler, conseiller en matière de politique étrangère pour trois Premiers ministres du Canada, jouit d’une excellente réputation dans les milieux diplomatiques. Plusieurs analystes le considèrent comme le « monsieur Afrique » au sein de l’appareil étatique canadien. (Rfi)