Partager

Pour les travaux de la journée du vendredi 18 avril 2008, il y avait au rôle quatre affaires. Parmi lesquelles, l’affaire concernant les vols qualifiés des matériels agricoles (de plus de 152 millions de FCFA) au niveau de la région CMDT de Bougouni. A la barre, Michel Dembélé et autres répondaient des faits de vols remontant à la campagne 2003 au niveau de la région CMDT de Bougouni.

Dans cette affaire d’atteinte aux biens publics, tout est parti d’un contrôle de routine effectué par le nouveau directeur régional, un mois et demi seulement après sa prise de fonction. Navigué N’Golo Traoré qui, dans le passé, aurait déjà fait face à des situations similaires, surprenait en ville deux camions suspects en train de transporter des sacs de semences portant les mêmes caractéristiques que ceux de son service.

Pour se faire une certitude, il décida de procéder à un contrôle inopiné, le même jour, par rapport aux mouvements des semences opérés par les quatre magasins de l’usine de Bougouni. A l’issue de ce contrôle, il lui apparu des impairs au niveau du magasin N°02, géré par Luc Samaké. C’est ainsi que le constat avait fait ressortir que les semences ayant fait l’objet des bordereaux d’expédition n°82 265 et 82 256 à destination de Garalo et de Défina n’ont pas fait l’objet de pesée au niveau du pont bascule.

Convaincu que cette manœuvre ne pouvait avoir d’autre but que d’en dissimiler les traces, il poussa son contrôle aux magasins destinataires (Défina et Garalo). Dans ces magasins, le constat a fait ressortir que les dites semences n’avaient pas été effectivement réceptionnées, contrairement aux accusés de réception y afférents, paraphés par les deux responsables de ces magasins à savoir : Siaka Koné de Défina et Makan Fomba de Garalo.

Ces derniers, interrogés par le Directeur régional, avaient affirmé qu’ils avaient été approchés par Luc Samaké, par les soins de Michel Dembélé, alors responsable de la section agricole et matérielle de la région CMDT de Bougouni, donc responsable direct des magasiniers.

Dans les propos tenus à Makan Fomba et et à Siaka Koné par Luc Samaké, il était dit que les accusés de réception devraient être supprimés ultérieurement.
Michel Dembélé, désigné par les deux magasiniers (Makan Fomba et Siaka Koné) comme le principal commanditaire de leurs actes, a été interpellé par le Directeur Régional pour répondre de son forfait.

Selon Navigué N’Golo Traoré, partie civile (CMDT), Michel Dembélé, mis devant les faits accomplis, s’empressait de dire ceci : «Je suis prêt à vous rembourser la valeur des produits détournés, qui faisaient 750 sacs de semences». D’autres investigations ont permis de faire la lumière sur le mauvais jeu de Michel Dembélé et ses complices.

Arrêtés pour opérations frauduleuses portant sur plus de 11.779 sacs de semences, Michel Dembélé, Luc Samaké et Pinbé Mounkoro qui ont avoué leur forfait à la barre, ont respectivement écopé des peines suivantes ; 10 ans de prison ferme pour Michel Dembélé et 5 ans de prison pour Luc Samaké et Pinbé Mounkoro.

Les trois accusés sont condamnés à rembourser le montant détourné qui se chiffre à 152 millions de FCFA et au paiement de 5.000.000FCFA à titre de dommages et intérêts à la CMDT. Siaka Koné et Soumaïla Togo ont été acquittés.

Zhao Ahmed BAMBA

23 avril 2008.