Partager

La sensibilisation se déroulera du 13 au 21 juin 2022 à l’hôpital régional de Sikasso

«Échanger sur l’organisation de la campagne de chirurgie de la fistule obstétricale», tel était l’objectif général de la rencontre qui a réuni, vendredi dernier, le comité régional de pilotage de ladite campagne.

L’évènement qui s’est déroulé à la direction régionale de la santé (DRS), était présidé par le chef de division, Dr Benoît Traoré. étaient présents, le représentant du conseil régional, André Dao et des responsables du secteur de la santé.

Dr Benoît Traoré a fait savoir que la fistule obstétricale constitue une maladie handicapante. «Les victimes de la fistule obstétricale ont non seulement besoin d’une prise en charge pluridisciplinaire mais surtout psycho-sociale. Elles ont aussi besoin de la réintégration sociale», a-t-il expliqué.

S’exprimant sur le bilan de la campagne 2021 de chirurgie de la fistule obstétricale, le Dr Traoré a révélé qu’ils ont enregistré 27 cas de fistules. «83% de ces femmes étaient âgées de 18 à 45 ans. Nombre d’entre elles s’étaient mariées avant l’âge de 18 ans. 72% d’entre elles avaient accouché à domicile», a-t-il révélé, ajoutant que ces 27 femmes ont bénéficié chacune de la chirurgie.

Se prononçant sur l’organisation de la présente campagne, Dr Traoré a  affirmé qu’elle se déroulera du 13 au 21 juin 2022 à l’hôpital régional de Sikasso. 25 cas de fistules obstétricales sont prévus. «Chaque acteur doit jouer sa partition pour éliminer la maladie dans la région», a-t-il espéré.

Source: L’Essor