Partager

Le Rassemblement pour le Mali (RPM) à travers sa directrice adjointe de campagne, Mme Ndiaye Rama Diallo, a rendu le mercredi dernier une visite de courtoisie aux notabilités des villes de Bougouni, Niéna et Sikasso. Objectif : recevoir leurs bénédictions avant l’ouverture à proprement parler de la campagne présidentielle.

En vue de conquérir les villes de Sikasso, Bougouni et Niéna pour son candidat, Mme Ndiaye Rama Diallo était le mercredi 3 juillet 2013 chez les notabilités de ces localités et les 200 associations féminines qui la soutiennent pour chercher leur bénédiction pour la présidentielle de ce 28 juillet.

Arrivée à Bougouni, Mme Ndiaye a été accueillie chaleureusement par les 7 chefs traditionnels et de nombreuses femmes venues de tous les villages environnants »Mme Ndiaye kanu bagaw », les jeunes et les élus locaux.

Après avoir expliqué l’objet de son déplacement, Malick Diakité, porte-parole des chefs traditionnels a assuré Mme Ndiaye de leur soutien et leur mobilisation derrière elle pour le succès de sa démarche. Les femmes et les jeunes n’ont pas manqué d’exprimer leur soutien à la directrice adjointe de la campagne du président IBK.

Dans la salle de lecture de Niéna, les autorités traditionnelles, religieuses et la jeunesse ont affirmé leur soutien total à Mme Ndiaye Rama Diallo, c’était en présence des élus locaux.

A Sikasso, Mme Ndiaye a été surprise par l’accueil »Mme Ndiaye kanu bagaw » en présence des chefs traditionnels et religieux. Elle avait annoncé dans son discours intitulé « Kénédougou ou Tiègnè dugu, qu’en venant à Sikasso, elle s’est préparée à ne pas être surprise dans la mesure où cette région reste, pour elle, le temple de l’inattendu et de l’extraordinaire, Mme Ndiaye n’a pas pu contrôler les larmes de joie.

« Je dois avouer que la réputation de la région et des habitants de la région ne vous aura pas devancé de sorte que, de par ce grand monde aujourd’hui, de par tous ces messages d’encouragements dits à la même tribune, de par cette marque de sympathie à mon endroit et à celui du combat que nous entreprenons, m’ait surpris au plus haut point », a-t-elle expliqué.

Elle a rassuré les Sikassois d’être la porteuse, la garante de leurs idées, de leurs suggestions et leurs pistes de solution pour sortir Sikasso du sous-développement. Elle a posé la question de convenir comment convertir les potentiels de Kénédougou en une formidable source d’emplois et de revenu ? Elle a ajouté que Sikasso est un poids pour l’économie du Mali, qu’il nous revient de travailler à ce que les opportunités de la région se concrétisent au bénéfice de ses enfants.

Elle a rappelé qu’il est passé le temps de l’observation du jeu et des enjeux politiques, de même que le temps de la critique sans action indiquant qu’il est temps à son sens que le peuple, les jeunes, les vieux que chacun joue pleinement son rôle qui est de prendre activement part aux élections pour exprimer et imposer son choix.

Ce voyage dans la région de Sikasso a été une occasion, pour Mme Ndiaye, de sensibiliser la population à retirer les cartes Nina qui est la seule arme de la victoire. Sur ces points, Mme Ndiaye Rama Diallo a bénéficié de la confiance et de la bénédiction des notabilités de Sikasso.

Maliki Diallo, envoyé spécial

L’Indicateur du Renouveau du 05 Juillet 2013.