Partager

Un accord de paix entre la RDCet le M23, vaincu, devrait être signé lundi à Kampala, a annoncé vendredi l’Ouganda, qui assure la médiation, et qui a confirmé la présence sur son sol du chef des rebelles Sultani Makenga. Le M23 avait annoncé mardi « mettre un terme » à sa rébellion, après sa débâcle dans l’est de la RDC, vaincu par l’armée congolaise fortement épaulée par la Force de l’ONU.« L’accord est prêt et nous attendons que tout le monde revienne lundi pour le signer », a déclaré M. Opondo, porte-parole du gouvernement ougandais précisant que des représentants de l’ONU et de l’UA étaient attendus à la cérémonie de signature.M. Makenga figure sur la liste des sanctions de l’ONU et sur celle de Washington qui l’accuse d’être responsable de violations graves des droits de l’Homme et d’atrocités.Il a indiqué que l’Ouganda n’avait pas l’intention de remettre les rebelles réfugiés sur son territoire à une quelconque instance internationale ou de les garder prisonniers. Les quelque 1.500 combattants du M23 sont actuellement cantonnés dans un coin sud-ouest de l’Ouganda, frontalier de la RDC et du Rwanda. Les autorités envisagent de les installer ailleurs,nous a indiqué vendredi le porte-parole du ministère de la Défense et de l’armée ougandaise, le colonel Paddy Ankunda.AFP.