Partager

L’ONG Action pour la formation et l’autopromotion rurale (AFAR) et l’organisation paysanne BAABAHUU JICI bénéficient pour la première fois, après un appel à projet ouvert, d’un appui financier du Fonds commun de développement Mali –Canada (FCD). Intervenant dans la région de Tombouctou dans divers domaines notamment la sécurité alimentaire, les deux structures perçoivent un montant cumulé de 398 941 835 FCF. Les documents ont été signés hier mercredi 21 mai, au ministère de l’Economie et des finances par le secrétaire général de ce département et le directeur de la coopération canadienne au Mali en présence des structures bénéficiaires.

Dans le cadre de la coopération entre le Mali et la Canada, le Fonds commun de développement Mali –Canada (FCD) a été mis en place par le protocole d’entente signé le 20 janvier 1997 et renouvelé le 2 septembre 2002 avec pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté à travers un appui aux politiques et programmes du CSCRP.

Le fonds a pour but de contribuer à la sécurisation et la croissance du revenu des ménages, au développement des infrastructures et l’appui aux principaux secteurs productifs, la promotion de la paix et de la sécurité et la promotion de la bonne gouvernance et de l’état de droit. Les deux ententes bipartites signées hier pour un montant de près 400 millions FCFA (viennent clore l’allocation par le FCFA de près de 10 milliards de FCFA dans le cadre de sa seconde phase.

Le financement accordé à l’ONG AFAR pour un montant d’un peu plus de 191 millions de FCFA servira à soutenir le projet de sécurité alimentaire et nutritionnelle et de la lutte contre la désertification par la promotion de petite irrigation dans la région de Tombouctou (Prosanto) dans les cercles de Diré et Goundam. Quant à celui accordé à l’organisation paysanne BAABAHUU JICI, d’un montant d’un peu plus de 207 millions de FCFA, il permettra d’accroître la production et la productivité dans les sous-secteurs Blé et riz et à améliorer les revenus de ses membres.

Le porte-parole des bénéficiaires, Amadou Abdoulaye Cissé, président de l’ONG AFAR, a souligné que « les deux organisations, qui bénéficient pour la premier fois un appui du FCD, ont pris la mesure, tout au long du processus de sélection, du caractère sérieux et professionnel des procédures du FCD et de son équipe technique ». Il a pris l’engagement que les deux organisations (qui ont apporté une participation de 59, 7 millions de FCFA) ne ménageront aucun effort pour réussir avec professionnalisme et dans les délais impartis les résultats fixés dans les documents du projet.

Le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances, Mme Sidibé Zamilatou Cissé a souligné que le Mali entretient depuis fort longtemps une coopération de développement privilégié avec le Canada. Elle a remercié « très sincèrement le gouvernement du Canada et lui témoigner notre reconnaissance pour avoir accepté de nous accompagner sur la route de l’émergence ».

Cependant, elle a souligné qu’ « Au regard des résultats obtenus pour les deux premières phases du FCFA, le Mali sollicite le Canada pour la signature d’une troisième phase dont les fonds seront dédiés en grande partie au financement des projets de sécurité alimentaire en général et à la reconstruction du nord en particulier avec des activités génératrices de revenus, des réalisations d’actifs productifs et des réalisations d’infrastructures socio-sanitaires ».

Youssouf CAMARA

SOURCE: L’Indépendant du 21 Mai 2014.