Partager

Les admis s’interrogent sur la lenteur du ministre de l’Enseignement supérieur

Qu’est ce qui bloque la signature de l’arrêté d’admission des admis du recrutement direct des assistants de l’enseignement supérieur sur la table de Mme le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Pr Assétou Founé Samaké Migan? C’est la principale question que le collectif des assistants 2015-2016 de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, affilié au Snesup, se pose sans cesse.

Depuis le 12 juillet 2016, indique le collectif qui nous a rendu visite dans notre rédaction, notre arrêté a été visé par le Secrétariat général du gouvernement (Sgg) avec le numéro d’envoi 280 sur la table du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Mais, ajoute le collectif, plus d’un mois, jour pour jour, le ministre peine à signer l’arrêté visé par le Sgg.

Depuis le 16 mars dernier, expliquent les membres du collectif, les résultats ont été proclamés, après le concours tenu le 13 décembre 2015. Nous sommes 169 professeurs à être admis à ce concours. Et depuis, poursuivent-ils avec abattement, ils courent derrière l’arrêté et les décisions d’affectation. «Nous interpellons le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de la lenteur du paraphe de l’arrêté qui est sur sa table depuis plus de quarante cinq jours. On veut notre arrêté et nos décisions d’affectation pour commencer le travail», indique le collectif.

Après le concours, expliquent les membres du collectif des assistants de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, il y a eu deux autres concours: le concours de la fonction publique des fonctionnaires des collectivités, et le concours de la fonction publique de l’Etat. Les admis des dits concours, nous révèlent-ils, ont déjà été affectés. « Qu’avons-nous fait pour mériter cela? », s’indignent les membres du collectif. Le besoin d’enseignant urgent qui a été manifesté par les autorités universitaires en lançant ce concours est-il de la poudre aux yeux?

Hadama B. Fofana

Du 31 Août 2016