Partager


Initialement prévu pour hier, dimanche 26 novembre, la signature de la plate-forme destinée à soutenir la candidature du Président Amadou Toumani Touré, a été finalement reportée au samedi 2 décembre prochain. A en croire une source proche du futur regroupement politique et électoral, ce report s’explique par le calendrier chargé du chef de l’Etat, cette semaine avec la visite à Bamako de la Gouverneure générale du Canada.

Ainsi, ajoute notre source, le document n’a pu être remis à temps à Amadou Toumani Touré. C’est ce week-end que les trois leaders chargés de remettre le projet de plate-forme, Dioncounda Traoré (Adéma), Younoussi Touré (URD) et Kalilou Samaké au nom du regroupement ACC ont finalement remis le document au chef de l’Etat, à Koulouba.

Cependant, un nouveau report risque d’intervenir à cause de la tenue, les 2 et 3 décembre prochains de la conférence nationale de l’URD (Union pour la République et la Démocratie).

En effet, c’est le week-end à venir que l’URD, qui est l’une des initiatrices de la plate-forme, tient ses assises pour justement se prononcer (via cette instance) définitivement sur le choix du parti lors de l’élection présidentielle d’avril 2007.

Le parti a bouclé la série de consultations à la base ce week-end avec l’organisation de la Conférence des sections de Bamako, le samedi dernier, et celle de Kayes, hier à Kita.

A Bamako, la résolution de soutenir Amadou Toumani Touré a été décidée à l’issue de la rencontre. Bamako rejoint l’ensemble des autres sections (Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Tombouctou et Gao) de l’URD, dont les conférences avaient respectivement approuvé l’option prise, il y a quelques mois, par la direction du parti de soutenir une éventuelle candidature du Président Touré pour un second mandat.

Pour l’instant, nous n’avons pas eu la décision de la seule section du parti, celle de Kayes, qui reste à boucler cette série de consultations initiée par la Direction du parti, en attendant la Conférence du week-end prochain.

Or c’est ce week-end que les partis politiques favorables à un second mandat du Général Touré projettent la signature de la plate-forme consacrant la création de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP).

C.H Sylla

27 novembre 2006.