Partager

Le jeudi 24 avril 2008, Soumaïla Cissé, Président de la Commission de l’UEMOA et Abou-Bakar Traoré, ministre malien des finances ont signé quatre conventions, dont trois sont relatives à l’aménagement des terres dans la zone Office du Niger et l’une porte sur la construction de postes de contrôles juxtaposés à la frontière Mali-Burkina Faso.

Ces quatre conventions qui portent sur la somme d’environ 17 milliards de Fcfa, entrent dans le cadre de la mise en œuvre du Programme économique régional de l’UEMOA.

La Première convention signée entre l’UEMOA et le gouvernement malien, porte sur les conditions d’attribution et d’exploitation de deux parcelles de terre dans la zone de l’Office du Niger. Pour la mise en œuvre de cette convention, deux conventions de maîtrise d’ouvrage délégué ont été signées.

La première entre l’UEMOA et l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public pour l’emploi (AGETIP-Mali) pour un montant d’environ dix milliards de FCFA. Elle porte sur les travaux d’aménagement du casier agricole de Touraba, d’une superficie de 2 174 hectares dans la zone de Kouroumari.

La seconde convention signée entre l’UEMOA et l’Agence d’exécution des travaux d’infrastructures et d’équipement ruraux (AGETIER-Mali), concerne l’étude d’aménagement du casier agricole de Kandjirou. D’une superficie de 9 114 hectares, dans la zone de Kouroumari, les études nécessiteront la somme de 1 700 000 000 FCFA.

Il y a la signature d’une autre convention entre l’UEMOA et l’AGETIP-Mali relative à la maîtrise d’ouvrage délégué pour la construction et l’équipement de postes de contrôles juxtaposés à Hérémakono, à la frontière Mali-Burkina Faso.

La convention porte sur un montant d’environ 5 300 000 000 FCFA. Soumaïla Cissé a indiqué que la signature de ces conventions illustre la priorité accordée à la mise en œuvre du programme économique régional de l’UEMOA.

Selon lui, cela s’inscrit dans le programme d’activités 2008 de la Commission et met un accent particulier sur la production agricole et la libre circulation des personnes.

Assane Koné

25 Avril 2008