Partager

En s’envolant pour Freetown le samedi matin, les Aigles nourrissaient l’ambition de débuter les éliminatoires de la Can « Ghana-2008 » de la plus belle manière : une victoire à l’extérieur.

Malheureusement, ils ne retournent à Bamako qu’avec le point du nul vierge (0-0).C’est sur un nul vierge que les Leone Stars de la Sierra Leone et les Aigles du Mali se sont séparé dimanche dernier au National Stadion Siaka Stevens de Freetown. Malgré une impressionnante motivation des Sierra Léonais, les Maliens ont pourtant dominé l’essentiel de la rencontre en s’offrant les meilleures occasions de but.

En effet, Bassala Touré et ses coéquipiers ont largement dominé la première mi-temps et le début de la seconde période. Ce qui obligeait leurs adversaires à user souvent de la manière forte pour enrayer leurs velléités offensives.

C’est ainsi que Moussa Gassama, un Sierra Léonais, a été expulsé à la 50e minute. Evoluant en supériorité numérique, les Maliens ont paradoxallement baissé en régime. La défense, devenue poreuse avec un Maha moins sûr dans ses sorties, a donné beaucoup de sueur froide aux supporters maliens.

C’est comme si, pour paraphraser le doyen Mad Diarra, « le malaise nous taraude dès que la Sierra Leone est l’adversaire à battre » avait subitement refait surface. Cette rencontre n’a donc pas dérogé à la logique des confrontations entre les deux pays.

Finalement, les Aigles s’en tirent à bon compte en regagnant leur nid avec le point du match nul. Si l’on se réfère aux commentaires de l’envoyé spécial de l’ORTM, on peut dire que Frédéric Oumar Kanouté, Bassala Touré, Souleymane Diamouténé et Alphousseyni Kéita ont été les meilleurs Maliens sur le terrain.

Préféré à Fousseyni Diawara à la dernière minute, ce dernier est parvenu à museler Mohamed Kallon (AS Monaco, Ligue 1 de football de France), considéré comme le joueur le plus dangereux du camp adverse.

Même s’il n’est pas forcément un mauvais départ, ce nul accentue la pression sur Jean-François Jodar et ses protégés déjà distancés par les Eperviers du Togo, leurs plus sérieux rivaux du groupe 9 de ces éliminatoires. Les Togolais se sont imposés, 2-1 à Lomé, face aux Ecureuils du Bénin.

Ce résultat condamne les Aigles à battre les Eperviers à domicile lors de la seconde journée (le 7 ou 8 octobre 2006). De toutes les manières, nous ne sommes qu’au début des éliminatoires. Gageons que le jeu des Aigles va se bonifier et gagner en efficacité avec le retour des ténors au sein du riche effectif.

Moussa Bolly

Les Aigles titulaires

Mahamadou Sidibé, Adama Coulibaly, Souleymane Diamouténé, Djimi Traoré, Alfousseyni Kéita, Bassala Touré (puis Sidi Yaya Kéita), Mamadou Diallo (puis Vincent Doukantié), Sammy Traoré, Dramane Traoré (puis Sigamary Diarra), Frédéric Oumar Kanouté, Seydou Kéita.

05 septembre 2006.