Partager

Les questions scolaires, particulièrement celles de l’enseignement fondamental étaient abordées le mardi 1er juillet à l’Assemblée nationale où le ministre de l’Education de base, de l’Alphabétisation et des Langues nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo était face aux députés pour répondre des questions orales de l’honorable Oumar Mariko.

Le ministre de l’Education de base, de l’Alphabétisation et des Langues nationales était à Bagadadji pour la deuxième fois consécutive pour répondre aux questions orales du député Oumar Mariko. Le député Mariko voulait savoir les solutions préconisées par le département pour mettre fin à la hausse chaque année du nombre des titulaires du diplôme d’études fondamentales (DEF) non orientés.

Ils sont environ 12 000 élèves à ne pas être orientés en 2005-2006 et 14 000 en 2007-2008. L’honorable Mariko voulait aussi en savoir davantage sur la politique mise en oeuvre par le département pour faire baisser le taux d’abandon des jeunes filles.

Répondant à aux préoccupations du député, le ministre, tout en expliquant les efforts que déploient le gouvernement pour faire de l’éducation de base un fondement solide de notre système éducatif, a estimé qu’au sortir du Forum sur l’éducation, « des solutions idoines seront trouvées aux maux qui minent l’éducation malienne ».

Denis Koné

02 Juillet 2008