Partager

Le 1er Salon international de l’agriculture de Bamako (Siagri) a ouvert ses portes pour sept jours, vendredi au Palais de la culture. L’événement regroupe plus de 500 professionnels de l’agriculture du Mali et de la sous-région. Le Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga a présidé l’ouverture de ce 1er Salon.

Le Siagri sera désormais une occasion pour les professionnels du monde rural d’informer des potentialités dont disposent nos secteurs agricoles. Il est organisé par l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam) en partenariat avec le Pasaop, le PCDA, le PACR, l’UPA, le DI, l’IFDC, le DOW, l’Agro-sciences, DTE-Mali, l’Uémoa.

Selon des constats, en dépit des aléas climatiques, notre gouvernement n’a ménagé aucun effort pour la valorisation des secteurs ruraux qui occupent 80 % de la population malienne.

La Loi d’orientation agricole (Loa), adoptée par le gouvernement, a, semble-t-il, donné un coup de fouet à l’émergence d’initiatives au sein du monde rural. Dans tous les cas, tous ces efforts visent à sécuriser la promotion et le revenu des producteurs pour une autosuffisance alimentaire.

« Pour une croissance forte et durable de notre économie, il est impératif d’investir fortement dans le développement rural et en faire le moteur de notre économie. Il s’agit au terme de ce salon d’aboutir à une agriculture commerciale », a dit le Premier ministre.

Selon Bakary Togola, le président de l’Apcam, « le Salon de l’agriculture est pour les professionnels agricoles une chance de nouer des contacts dans un souci de complémentarité ».

Le maire de la Commune V, Demba Fané, à qui l’honneur échoit d’accueillir les participants du Siagri, a ajouté pour sa part que « le Salon apparaît comme une espèce d’expression d’échange de regards croisés destinés à consolider les acquis du savoir-faire des acteurs de l’agriculture ».

Après la coupure du ruban symbolique, le chef du gouvernement a visité les stands dans lesquels sont exposés des produits de l’agroalimentaire, de l’agro-industrie, de l’élevage et de la pêche.

Sidiki Doumbia
(stagiaire)

20 novembre 2006.