Partager

Prendre le thé ensemble dans les grins a été toujours une coutume respectée au Mali. Ainsi, plus de dix personnes peuvent se regrouper autour d’une théière et tout le monde est servi à tour de rôle. Cependant, malgré ce partage de thé considéré comme un signe de bonne coexistence, de solidarité et de fraternité, certaines personnes préfèrent  le boire tout seul pour plusieurs raisons.

Au Mali, difficile de traverser une rue sans voir des jeunes assis autour d’un théière en train de siroter le premier, le deuxième et le troisième du thé. Selon les adeptes, prendre le thé ensemble consolide les liens communautaires. 

Cette affirmation ne fait pas d’unanimité dans le camp de ceux qui consomment le thé. D’après ces derniers, le thé est bien savouré lorsqu’il est bu par une seule personne. « Personnellement, j’achète mon thé, je bois seul le premier, le deuxième et le troisième sans inviter même il ne serait qu’une seule personne. Je ne vais jamais accepter de partager un petit liquide ( thé ) servi dans un verre juste pour mouiller ma gorge au milieu de plus de dix personnes.  Je veux bien déguster mon thé et pour être rassasié »; dixit Bamory Keita, blanchisseur. 

Pour une question de dose de sucre, certaines personnes restent réticentes. « Je ne peux vraiment pas boire un thé très sucré. Raison pour laquelle, j’évite de prendre le thé avec mes amis. Je prends toujours mon thé seul quand je suis chez moi »; a signalé Makan Dembélé, un taximan. 

D’autres avancent comme raison l’hygiène. En effet, dans un groupe dans lequel les gens boivent le thé, généralement avec un seul verre, tout le monde est servi. Pour éviter de boire dans le même verre, ceux-là décident de s’abstenir de boire. « Quand les gens dépassent seulement deux personnes, je ne peux vraiment plus boire le thé pour une question de propreté. Qu’ils disent que je suis comme un blanc, mais je ne peux vraiment pas accepter de boire dans un verre qui passent par plusieurs bouches surtout en ce temps de la Covid-19, je suis désolé »; a laissé entendre Youssouf KONE, professeur d’anglais. 

Prendre le thé a toujours été une préoccupation première d’une autre catégorie de personnes qui malheureusement n’ont pas cette opportunité. « Je prends le thé seul. Ce n’est pas parce que je le veux mais, je suis obligé. Je vis dans un village où je suis agent vétérinaire. Ma maison n’est pas proche d’une autre maison. La nuit je suis obligé de prendre mon thé seul puisque ma femme n’aime pas aussi le consommer »; a déclaré Madou Fall, vétérinaire joint au téléphone. 

Prendre le thé seul ou en groupe, les docteurs conseillent vivement que le partage soit fait en connivence avec la propreté. Selon eux, cela permettrait d’éviter plusieurs maladies notamment la Covid-19. 

Adama Sanogo

@Afribone