Partager

Le 24 octobre 2016, s’est tenue la 82e session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Institut National de Prévoyance Social(INPS). C’était dans la salle de réunion de ladite structure sous la présidence du conseil d’administration, M. Yacouba Katilé et qui avait à ses cotés le Directeur Général de l’Institut, Ibrahima Noumoussa Diallo.

Comme on le sait, l’INPS est un service qui œuvre à la réussite des politiques publiques pour la croissance, la compétitivité de l’économie nationale et la création d’emplois par la formation et le renforcement des capacités. Pour cette session deux points étaient inscrits à l’ordre du jour à savoir l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2015 et l’état financier de l’exercice 2014. Quant aux activités majeures programmées et réalisées en 2015, elles ont essentiellement portées sur la mise en œuvre du programme de restructuration des services INPS, la déco ncentration des activités de liquidation et de paiement des droits à savoir les pensions et prestations familiales, la mise en œuvre du programme de développement informatique(PDI) à travers l’application GRH, la mise en réseau des services des directions régionales. Outre ces points, la mise en route de la télé déclaration des cotisations, la poursuite de la mise en œuvre de l’Assurance maladie obligatoire(AMO), la poursuite du programme de gestion des comptes individuels, les campagnes d’information et de sensibilisation des usagers avec un accent particulier sur la promotion de l’Assurance volontaire et l’AMO, l’organisation avec la CANAM des journées d’information et d’échange étaient aussi à l’ordre du jour. C’est ainsi que pour l’année 2015, des performances sans précédentes et encourageantes ont été enregistrées grâce au dynamisme et à la compétence du directeur général de l’INPS soutenu il est vrai par son ministère de tutelle. Il s’agit de l’opérationnalisation des nouvelles agences secondaires, les augmentations du taux des allocations familiales, du salaire minimum inter professionnel garantie (SMIG et de 5% des pensions servies, l’externalisation du volet saisie des comptes individuels des assurés et la participation au développement économique et social du pays. Et la même année, l’INPS a souscrit au capital de la nouvelle banque malienne de solidarité, des souscriptions aux bons du trésor malien, le financement des travaux du centre d’hémodialyse de l’hôpital de Sikasso dont l’inauguration est prévue au cours de ce mois dédié à la solidarité. Ce qui fera dire au Président du conseil d’administration, Yacouba Katilé que les objectifs assignés à Ibrahima Noumoussa Diallo, ont largement été atteints dans un contexte très difficile à la limite délicat. Pour preuve les encaissements de cotisations de l’année 2015 se sont élevés à plus de 115, 7 milliards de francs CFA contre une prévision de 104,9 milliards de francs CFA soit un taux de réalisation de 110, 46%. Quant à l’état d’exécution des dépenses budgétaires, il est de 89, 7 milliards de francs CFA sur une période rectifiée de plus de 108, 6 milliards de francs CFA soit un taux de réalisation de82%. Concernant les états financiers, du 31 décembre 2014, il ressort un total bilan de 145.174 milliards de francs CFA et un excédent des produits sur les charges de 10, 598 milliards de francs CFA contre 5,075 milliards de francs CFA en 2013 soit 108,80% d’augmentation. Pour les réserves calculées de 93,061 milliards, elles sont adossées aux éléments d’actifs immobilisés de 103, 095 milliards de francs CFA dont plus de 76, 6 milliards de fonds de liquidité soit un taux de couverture des réserves par les actifs de 90, 27%. A noter que ces réserves seront ajustées pour respecter les minima légaux conformément aux dispositions de la conférence internationale de la sécurité sociale(CIPRESS). On comprend donc toute la satisfaction du président du conseil d’administration, Yacouba Katilé. Après avoir rappelé l’importance de l’apport des administrations, qui  est très déterminant dans la définition des orientations de l’institut, Yacouba Katilé a tenu à rendre hommage au Directeur général Ibrahima Noumoussa Diallo pour son professionnalisme pour faire de l’INPS, un service performant et envié. Aujourd’hui il n’est un secret de polichinelle que depuis l’arrivée de M. Diallo comme directeur, ses actions ont permis de dégager les différents axes qui ont permis de développer les compétences des ressources humaines et l’augmentation des prestations et services.

Sadou Bocoum

Du 27 Octobre 2016