Partager

C’est hier que le laboratoire national de la santé a tenu la première session extraordinaire de son conseil d’administration dans sa salle de conférence. Une occasion pour les administrateurs d’examiner le projet d’établissement et du projet de cadre organique et d’organigramme.

A l’ouverture des travaux de la session, le directeur du laboratoire national de la santé a procédé à la vérification de mandat. Sur onze administrateurs six étaient présents à l’ouverture des travaux.

UN PRECIEUX OUTIL DE PLANIFICATION ET DE GESTION

Aussi, à la cérémonie d’ouverture le directeur du laboratoire national de la santé, après son mot de bienvenue, a rappelé qu’une étude a été faite par un bureau d’étude en 2005 pour l’élaboration du projet d’établissement qui fait l’object principal de la présente session extraordinaire du conseil d’administration.

Dans son discours d’ouverture le Pr Boubacar Cissé représentant le ministre de la Santé a adressé ses félicitations au directeur du laboratoire national de la santé et à son équipe qui avait programmé la tenue d’une session extraordinaire pour présenter aux membres du conseil d’administration le projet d’établissement.

Selon lui, le projet d’établissement est un précieux outil de planification et de gestion permettant à toute structure d’être évaluée en termes d’objectifs déclinés et de résultats obtenus.

Aussi, dans le cadre de l’exécutin du PRODESS II, il a rappelé que le département a invité tous les Etablissements Publics à caractère Hospitalier (APH) et Etablissements Publics à caractère Scientifique et Technique (EPST) à se doter des moyens nationaux et ceux des partenaires pour l’atteinte des missions qui leur sont dévolues.

Ainsi, il a précisé qu’il est heureux de constater que si tous les EPH de Bamako se sont dotés du projet d’établissement, le Laboratoire National de la Santé (LNS) est le 1er établissement à caractère scientifique et technologique à se doter d’un tel outil.

Il a par ailleurs souligné qu’en jetant un regard retropectif sur la démarche, on peut noter que le processus a démarré il ya deux ans en Novembre 2004 par un atelier de planification ZOPP et l’élaboration d’un plan d’opérations du projet d’établissement du laboratoire national de la santé.

Tout en rappelant que cet atelier a connu la participation outre des travailleurs du LNS, ceux des structures de recherche du Ministère de l’Agriculture, l’Elevage et des partenaires techniques et Financiers notamment l’OMS, l’Union Européenne, la Coopération Belge et Néerlandaise.

Il a rendu un hommage particulier au Cabinet CADI qui constitue pour le département un partenaire privilégié dans l’élaboration des projets d’établissements des structures de la santé. Avant de s’assurer que les critiques et suggestions des administrateurs seront de nature à améliorer les documents afin que le LNS puisse disposer d’un précieux outil de planification et de gestion.

Signalons que le LNS a été créé en 1990 comme service rattaché à la Direction Nationale de la Santé Publique. Il devient Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique (APST) en 2000 avec pour mission fondamentale le contrôle de la qualité des médicaments, des aliments et des eaux.

Aussi, depuis l’année 1994, les EPH et les EPST dans le cadre de leur développement, le Ministère de la Santé leurs a instruit de procéder à l’établissement d’un plan quinquennal de développement appelé Projet d’Etablissement.

C’est dans ce cadre que le LNS, avec l’appui technique du bureau d’études CADIS a procédé en 2005 à l’élaboration de son Projet d’Etablissement qui fait l’objet principal de la présente session extraordinaire de son CA.

Dado CAMARA

12 juin 2007.