Partager

Les travaux de la 3ème session ordinaire du Conseil du District ont débuté le lundi 15 Septembre, sous la présidence du Maire Adama Sangaré. Pour plusieurs raisons, cette session se présente comme une occasion de faire le point de l’évolution des grands chantiers ouverts.

C’est pourquoi à son ouverture, en plus de celle des conseillers du District et des chefs de services de la Mairie, on notait la présence de députés élus et du coordinateur des chefs de quartiers du District de Bamako.

S’adressant aux participants, le maire Adama Sangara a tout d’abord tenu à rappeler les efforts déployés pour circonscrire les risques inhérents aux fortes pluies qui se sont abattues et qui sont souvent sources d’inondation et d’insalubrité à Bamako.

Aussi, “cette année, le curage des caniveaux et des collecteurs a permis d’éviter les spectacles habituels d’inondations et de collecteurs débordés“, a-t-il fait remarquer.

A en croire le Maire Adama Sangaré, ces efforts continuent, avec une surveillance accrue du niveau du fleuve et des différents points d’insalubrité de la ville.

Aussi, pour le premier responsable en charge de la gestion du District de Bamako, cette session s’offre comme une occasion de faire le point de l’évolution de certains grands chantiers ouverts.

Il s’agit, entre autres, des dispositions à prendre pour l’application de certaines nouvelles taxes créées ; la création de nouvelles taxes en vue du financement de certaines activités liées à la célébration du Centenaire de l’indépendance du Mali. Le session vise également à faire le compte rendu de l’évolution des dossiers d’aménagement du marché “Dossolo Traoré”, du Port sec et de la rénovation de l’autogare.

Le projet de rénovation de l’autogare de Sogoniko vise à développer ses fonctions commerciales et de port d’attache des transports internes et internationaux à Bamako“, a tenu à préciser la Maire du District.

Si les autorités s’activent pour les préparatifs de la fête de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale, et entendent s’impliquer pour le Cinquantenaire de l’Indépendance, le Maire Adama Sangaré et le Conseil du District se sont mis dans une dynamique anticipée de démarche prospective par une réflexion sur les ressources mobilisables pour cette occasion.

De nouvelles taxes ont été effectivement identifiées“, a révélé le Maire du District qui, par ailleurs, a informé “qu’après la phase d’approbation, il y a lieu d’approfondir les échanges avec tous les partenaires impliquées dans le processus, afin que le recouvrement de ces nouvelles ressources soit facilité cette année“.

Et le Maire du District, d’indiquer qu’il s’agit essentiellement d’une taxe sur les cortèges, sur la pollution des garages et sur la redevance urbaine. A l’en croire, le District n’est pas indifférent à la crise que traverse l’école malienne. “Les journées de réflexion sur l’éducation ont permis, au District de Bamako, de souligner avec force les actions à entreprendre en vue de redorer le blason de notre école“, a-t-il dit.

Selon le Maire central, la prochaine rentrée des classes offre encore l’opportunité de renouer avec la réflexion sur le problème. Aussi a-t-il assuré que “le Conseil du District ne faillira pas à ses obligations pour une école apaisée et motivée“.

A cet effet, “le District a déjà engagé un processus de financement d’une dizaine de cantines scolaires, afin de permettre à certains établissements scolaires de connaître une année scolaire plus supportable”, a informé le Maire Adama Sangaré.
Notons que cette session du Conseil du District doit durer environ cinq jours.

Laya DIARRA

16 Septembre 2008