Partager

La session va permettre de renforcer la coopération économique, commerciale et scientifique sur la base des intérêts communs, et en fonction des priorités stratégiques de développement des deux pays.En prélude à la neuvième session de la Grande commission mixte de coopération Mali-Tunisie, qui s’ouvre aujourd’hui dans notre capitale, les experts maliens et tunisiens étaient réunis hier dans les locaux du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. La séance d’ouverture de cette réunion était coprésidée par Al-Maamoun Baba Lamine Keita, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et Karim Ben Bechir, le directeur de la coopération tunisienne avec les pays d’Afrique.

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des relations d’amitié entre le Mali et la Tunisie. Bamako et Tunis sont attachés aux mêmes valeurs universelles et défendent les mêmes principes qui visent à promouvoir la paix, la sécurité et le développement en Afrique et dans le monde.

jpg_session.jpgAu cours de cette 9e Session de la Commission mixte, Tunisiens et Maliens dresseront le bilan et évalueront la mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 8è session, et dégageront de nouvelles perspectives de coopération bilatérale. Auparavant, les experts vont explorer les opportunités permettant de donner un bon qualitatif à la coopération bilatérale, d’ouvrir de nouvelles perspectives mutuellement avantageuses, et de densifier la coopération bilatérale.

Al-Maamoun Baba Lamine Keita, notera que cette rencontre va permettre de renforcer la coopération économique, commerciale et scientifique sur la base des intérêts communs, et en fonction des priorités stratégiques de développement de nos deux Etats. Les experts ont fait le constat flatteur des progrès réalisés dans les domaines aussi variés que les échanges commerciaux, l’agriculture, la santé, l’éducation, le tourisme, le transport, la culture, la communication et les nouvelles technologies de l’information, la coopération militaire et sécuritaire.

Au plan économique, expliquera le secrétaire général du département des Affaires étrangères, la Tunisie présente un intérêt évident pour le Mali en raison de son énorme potentiel économique et technique, ainsi que de son expertise mondialement reconnue dans beaucoup de domaines. Quant au Mali, le potentiel se lit dans le développement impressionnant de son économie ces dernières années.

Abordant les plans régional et international, Al-Maamoun précisera que les deux pays travaillent, main dans la main au sein de la Cen-Sad, de l’Union africaine et de l’ONU, sur des sujets variés comme l’intégration africaine, le renforcement des droits humains, la protection de l’environnement, le désarmement et les questions de réformes des Nations unies.

L’objectif commun aux deux nations est de contribuer à faire de l’espace sahélo-saharien, et du continent, des zones pouvant garantir la paix, la stabilité et la prospérité. En marge de la tenue de cette session des rencontres des entrepreneurs maliens et tunisiens, se tiendront afin de stimuler les relations commerciales entre nos deux pays.

Cette 9è session permettra d’impliquer davantage le secteur privé dans les programmes de coopération bilatérale et de favoriser l’instauration d’un partenariat et d’un dialogue efficaces entre hommes d’affaires tunisiens et maliens, a ajouté Al-Maamoun.

Le secrétaire général a invité les experts, tunisiens et maliens, à agir dans le sens du recentrage de la coopération bilatérale vers les secteurs prioritaires et des programmes de partenariat et d’échanges appropriés. La coopération bilatérale tuniso-malienne connaît, donc, une évolution constante, confiante, progressive et positive a indiqué Karim Ben Bechir.

C’est en principe, ce matin que, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moctar Ouane et son homologue tunisien Kamel Morjane, procéderont à l’ouverture officielle des travaux de la 9è session de la Grande commission mixte de coopération Mali-Tunisie.

Sibiri Konaté

L’Essor du 16 Juin 2010.