Partager

Placée sous la haute présidence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Hamane Niang, la cérémonie officielle d’ouverture des sessions de formation sur l’administration et la gestion des institutions socio-éducatives et la réparation en petite mécanique a regroupé plusieurs personnalités venues de l’intérieur de la capitale.

Cette session de formation a été organisée par les Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active (CEMEA). La seule chose importante que pouvaient donner les CEMEA-Mali à ces nombreux jeunes est sans doute le renforcement de leur capacité pour aider à relever les nombreux défis auxquels ils font face dans la pratique quotidienne de leur métier.

Les Objectifs des Cemea

Créée en mars 1959 et déclarée en janvier 1990, l’Association des Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active du Mali vise la recherche, la diffusion et l’application de méthodes actives dans le domaine de l’éducation par l’organisation de stages pour la formation d’éducateurs à tous les niveaux et dans plusieurs domaines, l’organisation de colonies et de camps de loisirs pour tous les groupes d’âges.

L’organisation de campagne d’alphabétisation et de post-alphabétisation ; l’organisation de rencontres et de débats d’information. En organisant ces deux sessions de formation sur l’administration et la gestion des institutions socio-éducatives et la réparation en petite mécanique.

Les CEMEA-Mali entendent réhausser le niveau des jeunes et l’impact de ce qu’ils pourront réaliser dans leur domaine respectif. Pendant quatre jours des cadres de la jeunesse venus de Koulikoro, de Sikasso, de Ségou et de Bamako, renforceront leur capacité en administration et gestion des institutions socio-éducatives, tandis qu’une semaine durant, des jeunes de Bamako seront initiés à la réparation en petite mécanique et bénéficieront des notions sur le code de la route.

Le Président des Cemea

Dans son intervention, M. Modibo Traoré, le président des CEMEA-Mali a dit : “C’est pour moi un réel plaisir au nom des Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active (CEMEA-Mali) de vous souhaiter la bienvenue à la cérémonie d’ouverture des deux sessions de formation grâce à l’appui du ministère de la Jeunesse et des Sports, de la fédération internationale des CEMEA, de la solidarité laïque de l’ANPE.

Après une période de semi léthargie, voilà que les CEMEA-Mali, l’un des principaux formateurs de la plupart des animateurs de jeunesse de notre pays, veulent reprendre leur place d’antan”.

Quant au représentant du ministre, M. Sina Dembélé, le Directeur National Adjoint de la Jeunesse “En organisant cette session de formation, les CEMEA-Mali démontrent qu’elles demeurent toujours fidèles à un de leurs objectifs, la formation dans les domaines de l’animation.

Les deux sessions de formation traduisent cette volonté de doter les cadres de la jeunesse d’outils et de connaissance approfondie”.

Moussa KONDO (Stagiaire)

21 Mai 2008