Partager

C’est la première fois que notre pays organise une session de l’Assemblée paritaire ACP-UE. Elle aura lieu du 16 au 21 avril 2005 au Palais des Congrès. Pour réussir ce grand événement, l’Assemblée nationale a mis sur place une commission d’organisation, présidée par le 2ème vice-président, Assarid Ag Imbarcawane, spécialiste des questions ACP-UE depuis 1992.

Lors de la dernière rébellion touarègue, on se souvient que les parlementaires européens avaient voulu condamner le Mali, accusé d’exterminer les rebelles. C’est bien le Pr Ali Nouhoum Diallo, soutenu par le même Assarid qui avait in extremis, évité au Mali une condamnation aux conséquences incalculables.

L’ancien président de l’Assemblée nationale avait déclaré : « nous avons ébranlé leur certitude ». Tout cela pour démontrer la force de cette instance qui regroupe 105 pays. Et toutes ces nations seront présentes au Mali.

Déjà, 274 personnes dont 174 pour l’UE ont confirmé leur arrivée à Bamako. C’est pour ne pas décevoir ce beau monde que le président Assarid Ag Imbarcawane et les sous-commissions de travail mettent les bouchées doubles pour donner un éclat particulier à la 9èmme session de l’Assemblée parlementaire paritaire.

Aussi, entouré de ses plus proches collaborateurs, Assarid Ag Imbarcawane a-t-il tenu un point de presse hier mardi 22 mars, dans la salle Awa Kéïta de l’Assemblée nationale pour faire le point de l’organisation.

De ses propos, on retient que le Palais des Congrès est en train d’être transformé en centre de conférences avec 37 bureaux interconnectés et fonctionnels. « Pour répondre aux nécessités d’une telle session, première du genre en République du Mali et dans la sous-région et suite à la visite préparatoire des précurseurs ACP-UE courant janvier, des travaux s’imposaient au Palais des Congrès pour répondre aux spécificités logistiques et organisationnelles d’une session de l’APP » a déclaré Ag Imbarcawane.

Il s’agit de l’aménagement de l’auditorium pour les plénières, l’entretien de la climatisation existante et le changement de certains appareils, le remplacement des sanitaires défectueux, l’installation de lignes téléphoniques, d’un réseau informatique et d’une connexion internet. Tous ces travaux sont en cours et IBK visitera le palais demain, jeudi 24 mars pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

Concernant l’hébergement, le conférencier a souligné qu’il est à la charge des délégués hormis certaines personnalités mentionnées dans le cahier des charges ACP-UE comme il est d’usage lors des sessions de l’APP. Les délégués seront répartis dans 11 hôtels de la capitale. S’agissant du transport, des véhicules et des cars climatisés sont déjà disponibles pour les va et vient relatifs au forum. Quant à la santé et à la sécurité, Assarid Ag Imbarcawane a soutenu que toutes les dispositions utiles sont prises pour être à hauteur de souhait.

En outre, pour lier l’utile à l’agréable, deux excursions seront organisées. La première à Tombouctou et la seconde à Ségou dans la zone Office du Niger. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, offrira un dîner aux participants à Koulouba, quelques heures après l’ouverture officielle de la 9ème session ACP-UE, prévue le 18 avril.

Le lendemain, ce sera le tour d’IBK d’inviter ses hôtes à dîner, dans le jardin de l’hôtel de l’Amitié. Ainsi, le 20 avril, les co-présidents offriront également un dîner aux parlementaires, à l’hôtel Salam.

Soulignons enfin que les activités importantes débuteront le 15 avril avec la signature de la charte portant création de l’Assemblée ACP.

Chahana Takiou

23 Mars 2005