Partager


Un séminaire intitulé « Atelier de réflexion sur le choix de la meilleure forme de délégation des services publics de l’électricité et de l’eau potable au Mali », organisé par le ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, en collaboration avec l’Agence française de développement et la Banque mondiale, vient d’avoir lieu à l’Hôtel Salam.

Parvenir à une meilleure formule de gestion des services publics de l’électricité et de l’eau représentait le principal objectif visé par cette rencontre.

Une centaine de participants en provenance du Sénégal, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, du Maroc et, bien entendu, du Mali étaient présents à ce séminaire.

En effet, le Mali a en novembre 1999, défini les grandes lignes de sa politique sectorielle en matière de restructuration des secteurs de l’électricité et de l’eau, ainsi que la privatisation de la société Énergie du Mali.

Les pouvoirs publics ont redéfini le cadre réglementaire et la mise en place des contrats de concession de ces services publics. Cependant, constat a été fait que l’application de ces différentes mesures juridiques a posé d’énormes difficultés ; d’où, la tenue de ce séminaire.

Durant deux jours de travaux, les participants ont examiné les différents schémas de gestion des deux secteurs et leur impact sur l’économie nationale ; défini un consensus autour de la gestion groupée ou séparée des services concernés ; se sont familiarisés avec les options prévues par la législation de notre pays, puis analysé les conséquences de la séparation des services de l’électricité et de l’eau.

Mardi, la cérémonie de clôture a eu lieu sous la présidence du ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Hamed Diane Séméga.
Tout en remerciant l’ensemble des partenaires techniques et financiers qui participent à la réforme de ces secteurs, le ministre Séméga a souligné la pertinence du thème choisi.

Appel a été lancé par le ministre à l’endroit des participants à approfondir la réflexion pour aboutir à une politique efficace et saine de la délégation des services publics de l’électricité et de l’eau.

14 décembre 2006.