Partager

Les départements ministériels, des Institutions de la République, opérateurs économiques, institutions financières, organisations non gouvernementales n’ont pas lésiné sur les moyens en faisant preuve de solidarité envers les militaires blessés de guerre et les familles de ceux tombés en défendant la mère patrie.

Ces philanthropes se sont manifestés à l’occasion  du téléthon organisé, dans la soirée de vendredi dernier, par la Direction du service social des armées (DSSA) sous le parrainage du ministère de la Défense et des Anciens combattants. L’évènement a eu lieu au Centre international de conférences de Bamako en présence de Boubacar Diallo, représentant le ministre de la Défense, du colonel-major Brehima Samaké, directeur de la DSSA et autres officiers, sous-officiers, hommes de rang ainsi que des parents des militaires.

Retransmise en direct à la chaîne nationale, la cérémonie a été marquée par des prestations d’artistes comme Naïni Diabaté, Safi Diabaté, Djénéba Seck, Master Soumi, Iba One, devant un public venu  nombreux pour la cause. Les différentes associations des épouses des porteurs d’uniforme se sont mobilisées à cette soirée philanthropique.

 Si chaque département ministériel a offert 1 million de Fcfa, la Primature seule a fait une contribution de 3 millions de Fcfa. La ministre en charge de la Santé a personnellement donné 3 millions de Fcfa. Le clou  de la soirée a été l’annonce de la contribution en espèce de l’opérateur économique Cessé Komé, à hauteur de 100 millions Fcfa. S’y ajoutent les 10 et 11 millions Fcfa offerts respectivement par la CMDT et la   BMS-SA. L’ANPE et le PMU-Mali ont déboursé chacun 5 millions Fcfa. Alors que l’INPS s’est manifestée avec 10 tonnes de riz pour une valeur de 5 millions Fcfa.  Les contributions en argent ont été faites soit à travers le compte ouvert à la BMS-SA, ou encore via d’autres numéros de deux opérateurs téléphoniques de la place.

  Dans son intervention, le représentant du ministre de la Défense a témoigné l’humanisme des militaires, avec qui il travaille depuis quelques années, tout en mettant en exergue la tâche si difficile des FAMa dans la sécurisation de notre territoire, des populations et de leurs biens. Selon Boubacar Diallo, les actuelles autorités militaires n’ont d’autre objectif que de bouter le terrorisme hors de chez nous, surtout de maintenir la quiétude chez les paisibles populations.

C’est avec ces mots qu’il a appelé les uns et les autres à soutenir le service social des armées dans la prise en charge des familles des militaires tombés sur le champ de bataille. Pour le  directeur de la DSSA, ce téléthon va renforcer le cadre de coopération avec les partenaires de sa structure. Le colonel-major Bréhima Samaké a assuré que ces dons permettront de faire face à une partie des besoins de la DSSA.  Avant la soirée du téléthon, il a été organisé à l’École de maintien de paix Alioune Blondin Bèye, une journée portes ouvertes pour mieux faire connaître la mission et les actions de la Direction du service social des armées.   

Source: L’Essor