Partager

Dans le cadre de l’atteinte de l’objectif des 200 000 emplois fixé par le président de la République d’ici la fin de son mandat, le département en charge de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, selon ses responsables, vient d’enregistrer au total : 121 161 emplois crées entre le mois de septembre 2013 et le mois de mai 2016 soit 60,58% de cet objectif. La Direction nationale de l’emploi a dressé, le vendredi 22 juillet 2016, le bilan de la création des emplois générés pendant cette période à la faveur d’une conférence de presse co-animée par sa directrice et son adjoint respectivement Mme Dicko Fatoumata et Cheïbane Cissé en présence des différents directeurs régionaux de l’emploi.

Selon la directrice nationale de l’emploi, Mme Dicko Fatoumata l’objectif de la création des 200 milles emplois fixé par le président de la Républicain, IBK lors d’une de ses déclarations à l’adresse du peuple malien est en voie de se concrétiser par l’augmentation des chiffres d’emploi qui s’élèvent à 121161 emplois crées entre le mois de septembre 2013 et le mois de mai 2016 soit 60,58% de l’objectif des 200 milles emplois. Parmi ces emplois, précisera Mme Dicko Fatoumata, les stages de qualification et de formation professionnelle de l’APEJ (Agence pour l’emploi des jeunes) ne sont pas comptabilisés. Pour sa part, le directeur national adjoint de l’emploi, Cheïbane Cissé a donné plus de détails sur l’origine de ces emplois générés de 2013 à 2016 selon la répartition par année création. Pour lui, le nombre d’emplois crées du 1er septembre au 31 décembre 2013 est de 15189 dont 7451 emplois dans le secteur privé et 7738 emplois publics. A l’en croire, du 1er janvier au 31 décembre 2014, 32618 emplois ont été créés dont 24156 (soit 74,06%) emplois privés, 5359 (soit 16,43%) emplois publics et 3103 (soit 9,51%) emplois générés par certains projets et programmes. Les hommes représentent 76,73% de l’ensemble contre seulement 19,47% de femmes. Le sexe des 3,80% restant n’a pas été précisé. Selon M. Cissé, du 1er janvier au 31 décembre 2015, 58967 emplois ont été créés dans le secteur formel dont 24 896 (soit 42,22%) emplois privés et 34 071 (soit 57,78%) emplois publics. Les emplois occupés par les hommes représentent 45 691 (soit 77,49%) de l’ensemble contre 8 462 (soit 14,35%) pour les femmes et 4 814 (soit 8,16%) de non précisés. Pour lui, du 1er janvier au 31 mars 2016, 9 614 emplois ont été créés dans le secteur formel dont 6 091 (soit 63,36%) emplois privés et 3 523 (soit 36,64%) emplois publics. « Ces emplois sont majoritairement occupés par des hommes avec 7 432 (soit 77,30%) sur l’ensemble contre 1 379 (soit 14,34%) femmes. Les 803 (soit 8,35%) restant n’ont pas été désagrégés selon le sexe. », a-t-il dit. Avant d’ajouter que ce chiffre a été augmenté de mars à mai 2016 à 14387 emplois soit un total général de 121161 emplois crées entre le mois de septembre 2013 et le mois de mai 2016. Selon le directeur national adjoint, Cheïbane Cissé, le tableau de la création d’emploi est collectée notamment auprès des directions régionales du travail pour les emplois occupés par les nationaux ; de la direction nationale du travail pour les emplois occupés par des expatriés ; des directions de ressources humaines du secteur de la défense et de la sécurité; de la direction générale des collectivités territoriales ; du Centre National des Concours de la Fonction Publique ; des points focaux – emploi des différents départements ministériels et l’enquête sur les emplois informels.

Moussa Dagnoko
Le Republicain du 26 Juillet 2016