Partager

Dans le sens de la sensibilisation des populations vers le paiement des impôts dans les collectivités décentralisées, un atelier a démarré avant hier, 28 mai au Centre Aoua Keïta. Organisé par SOS Civisme-Mali sur le thème : “Incivisme fiscal en Commune III du District de Bamako”.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Abdel Kader Sidibé, maire de la Commune III du District de Bamako.

L’expérience sera étendue aux autres communes

Le coordinateur de SOS Civisme-Mali, le chargé de mission du ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies, Alfousseyni Sidibé, dans son intervention, a tout d’abord remercié la fondation Konrad Adenauer pour son soutien aux activités de SOS Civisme.

Avant d’évoquer que les activités de SOS Civisme ont démarré en Commune V du District de Bamako en 2006 par la tenue d’un atelier dont les recommandations ont formulé la tenue des ateliers et des activités de sensibilisation dans d’autres communes. La rencontre dont-il est question s’inscrit donc dans le cadre de la poursuite des conclusions de la rencontre de la Commune V.


Fondation Konrad travaille pour l’amélioration de la Démocratie

Pour le représentant de la fondation Konrad Adenauer, la fondation est une branche de la coopération allemande et elle fut créée en 1992 en vue de participer à la consolidation de la démocratie. Pour mener correctement le renforcement de la démocratie, elle s’est donnée comme tâche essentielle, l’accompagnement des formations politiques, l’appui à la décentralisation.

Actuellement dans nos pays, il y a plus d’habitants que de citoyens à cause des comportements d’incivisme que les populations ont adoptés en cessant de payer les impôts et d’autres taxes perçus au niveau des collectivités locales de base.

Pour renverser cette tendance d’incivisme, SOS Civisme-Mali tentera, par le biais de cet atelier, d’instaurer un véritable échange afin d’asseoir un changement de comportement chez les populations et singulièrement celles de la Commune III du District de Bamako.

Ce changement de comportement amenera aussi les autorités communales à s’acquitter de leurs fonctions régaliennes envers les populations. Abdel Kader Sidibé, le maire de la Commune III, pour sa part, a félicité SOS Civisme et son partenaire pour l’initiative noble qui vise l’instauration d’un climat de confiance entre la mairie et les populations.

La cérémonie d‘ouverture a été sanctionnée par des sketches pour montrer l’importance du paiement des impôts. En dehors de cet atelier, des activités de sensibilisation vont être menées dans les différentes parties de la Commune III.


Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

30 Mai 2008