Partager

L’Association « Actions nationales des jeunes du Nord pour la paix et le développement de la région de Kidal » (ANJNPD-Kidal) a rencontré dimanche au palais de la culture Amadou Hampaté Ba, les déplacés de cette région pour leur expliquer son projet baptisé « campagne de sensibilisation pour une large participation des populations de la région de Kidal aux élections générales de 2013 » dont c’était aussi le lancement. La conférence, présidée par le gouverneur de la 8è Région, Adama Kamissoko, et animée par Younoussa Bengaly de l’association « World Mali » chargée de sensibiliser les populations au processus électoral, s’est déroulée en présence du président et du secrétaire général de l’ANJNPD, Moussa Abdoulaye Maiga et Mohamed Ag Assory.

Le projet « Campagne pour une large participation des populations de la région de Kidal aux élections générales » se décline en 5 principales activités : organisation d’une journée de lancement et de rencontre avec les personnes déplacées de la région de Kidal à Bamako autour des élections présidentielle, législative et communale ; formation des animateurs des radios communautaires, des communicateurs traditionnels de la 8ème Région sur la loi électorale, le processus électoral et le retrait des cartes NINA ; production et radiodiffusion de sketches de sensibilisation avec la troupe des comédiens locaux Tisrawt en langues tamashek et songhaï ; confection et distribution de T-shirts et casquettes portant des messages de sensibilisation dans ces différentes langues et production de supports de sensibilisation et organisation d’une journée de rencontre avec les autorités traditionnelles, coutumières, les leaders des associations de jeunes et de femmes de la région.

Exécuté par l’association « Actions nationales des jeunes du Nord pour la paix et le développement de la région de Kidal », le projet s’adresse aux personnes déplacées de la région et celles du district de Bamako pour une durée de 4 mois. Doté de plus de 7 millions de Fcfa, il est financé par le PNUD à travers le Projet d’appui aux processus électoral du Mali (PAPEM).

Le conférencier, Younoussa Bengaly, a rappelé l’article 34 (nouveau) de la loi électorale précisant qu’en cas de changement de résidence, l’électeur peut se faire inscrire sur la liste électorale de son choix sans qu’il soit préalablement exigé de lui la production d’un certificat de radiation.

L’autre nouvel article 36 de la même loi électorale indique aussi que les réfugiés doivent, pour voter, remplir les conditions suivantes : avoir le statut officiel de réfugiés dans le pays de résidence ; figurer dans la base de données biométrique de l’état-civil avec photo et empreinte digitale ; être inscrit sur la liste électorale biométrique des réfugiés dans le pays de résidence, énumère le conférencier.

Younoussa Bengaly a demandé aux électeurs déplacés et réfugiés de Kidal de prêter attention au 2ème tour, car l’on peut pas voter sans être inscrit sur la liste électorale et sans avoir 18 ans ou plus.

« En rencontrant les personnes déplacées de notre région, nous avons décidé d’apporter notre modeste contribution au chantier de l’édifice national », a expliqué Mohamed Ag Assory, le secrétaire général de l’ANJNPD-Kidal.

Son association, a-t-il précisé, ne fait campagne pour aucun candidat, parti ou tendance politique. «Notre seul parti, c’est Kidal, c’est le Mali. Notre seul combat, c’est sensibiliser nos pères, mères, frères et sœurs pour qu’ils retirent leur carte NINA afin de participer massivement au 2è tour de l’élection présidentielle et aux législatives prochaines, car personne d’autre ne doit décider à leur place» , a-t-il développé.

Mohamed Ag Assory a remercié et félicité les autorités nationales et les groupes signataires des accords de Ouagadougou pour leur implication dans la tenue du 1er tour de l’élection présidentielle dans notre pays en général et la région de Kidal en particulier.

Confirmant la bonne organisation de la présidentielle dans la région de Kidal, le gouverneur Adama Kamissoko a ainsi résumé son sentiment : « Kidal a voté, le Mali a voté. Nous avons fait des petits pas. Après ces petits pas, viendront les grands pas. En retournant lundi à Kidal pour le 2è tour de l’élection présidentielle, mon équipe et moi ferons mieux qu’au 1er tour afin de soulager les souffrances des populations ». Constant combien l’ANJNPD-Kidal et son équipe avaient « mouillé le maillot », Adama Kamissoko a jugé urgent de ressouder et de recoudre le tissu social au Mali et surtout à Kidal.

La région de Kidal compte plus de 35.000 électeurs, 9 centres et 134 bureaux de vote. 13.000 cartes NINA y ont été retirées et le taux de participation a été de 11% au premier tour du scrutin présidentiel.

S. Y. WAGUE

Essor du 06 Août 2013