Partager


Le 1er ministre Modibo Sidibé, a présidé les 18 et 19 octobre derniers dans les locaux de l’Hôtel Salam, les travaux du 1er séminaire gouvernemental destinés à mettre les membres du gouvernement au même niveau d’informations tout en leur permettant de partager certaines valeurs et expériences.

En prenant l’initiative d’une telle rencontre, il s’agit selon le communiqué émanant de la primature, de créer les meilleures conditions de travail et de réussite de l’équipe gouvernementale en s’appropriant les règles générales d’organisation du gouvernement. La rencontre vise, en outre, à réaffirmer de façon claire les principes et valeurs sur lesquels le premier Ministre souhaite que ses collaborateurs travaillent dans le cadre de l’action gouvernementale.

Après avoir reconnu la qualité des thèmes sur lesquels ils ont travaillé pendant ces deux jours, le chef du gouvernement est revenu lors de la cérémonie de clôture sur les objectifs de la rencontre qui consistent à mieux imprégner l’équipe – qui compte 18 nouveaux ministres – du travail gouvernemental et partager des informations capitales pour la bonne tenue des dossiers.

Pour le Premier ministre, les thèmes traités comme l’environnement institutionnel et politique ; l’organisation des ministères : le style et le leadership ministériel sont autant de sujets dont la connaissance aidera beaucoup l’équipe gouvernementale dans le cadre de l’exécution de la mission qui lui est assignée par le chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré -lequel a déjà donné des orientations au Premier ministre sur la cohésion gouvernementale, le renforcement de l’autorité de l’Etat, le strict respect des lois et règlements.

A la fin des travaux que le Premier ministre a trouvé très enrichissant, il a exhorté ses collègues à travailler dans le sens de la mise en œuvre du programme de développement économique et social (PDES) proposé par le président ATT aux Maliens. Il les a, en outre, invité dès leur prise de fonction, à restaurer certaines valeurs comme la ponctualité du personnel au service, la présence physique des agents, le professionnalisme et le respect du bien public.

S’il y a une chose sur la quelle le chef du gouvernement a beaucoup insisté c’est bien le résultat-« Le choix du président a porté sur vous pour atteindre une certaine performance » a-t-il indiqué avant de demander à chacun des participants de beaucoup veiller à la communication qu’il faut, a-t-il précisé, beaucoup développer. Tel est, selon lui, l’option prise par le gouvernement qui prévoit la création dans un avenir proche d’une structure spécialisée qui portera le nom de « service de communication du gouvernement ».

Oumar Diamoye

22 octobre 2007.