Partager

L’excellence pour consolider l’unité nationale

Le sida : une menace pour l’excellence”, “Pas d’excellence sans efforts”, “L’atteinte de l’excellence, une ambition pour tous”, “la citoyenneté à l’école, facteur de l’excellence”, sont entre autres slogans qu’on pouvait lire sur les banderoles tout au long du 6ème camp d’excellence des élèves et étudiants dont l’ouverture a été commémorée le lundi 8 septembre 2008 à la Cité des Enfants.

Première édition célébrée depuis 2003, ce camp national d’excellence, rappelons-le, est l’initiative de nos ministères de l’Education en partenariat avec l’Association des Femmes Ingénieures du Mali (AFIMA) et la Cité des Enfants. L’objectif de ce camp d’excellence vise à créer un cadre permettant de récompenser les meilleurs élèves et étudiants de notre pays pour leur savoir et savoir-faire et pour avoir été excellents tout au long de l’année scolaire.

Une participation massive et de qualité

La cérémonie d’ouverture officielle était coprésidée par les ministres de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo et des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique Pr. Amadou Touré.

Ils étaient accompagnés par les ministres de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Maïga Sina Damba, des Relations avec les Institutions et porte-parole du gouvernement, Mme Diabaté Fatoumata Guindo, du Logement, des Affaires Foncières et de l’Urbanisme, Mme Gakou Salimata Fofana, des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine Dr. Badra Alou Macalou, de la présidente de l’AFIMA, Mme Keïta Awa Niang et du Directeur Général Adjoint de la Cité des Enfants, Soumaïla Ouattara.

Le spectacle était au rendez- vous

Après l’arrivée des officiels, l’ouverture de la cérémonie a été marquée par l’observation d’une minute de silence à la mémoire de feu Cheickna Sow, lauréat de l’académie de Mopti décédé récemment. La cérémonie a poursuit son éclat avec la présentation du sketch sur l’importance de la pédagogie convergente et le renforcement de l’éducation non formelle souhaité par les plus hautes autorités de l’Etat.

Le sketch était présenté par la troupe “Tocodji” de Kari Coulibaly.
Après la présentation du sketch, le Directeur Général Adjoint a exprimé toute sa joie pour avoir abrité chaque année les éditions du camp d’excellence. L’organisation est chaque fois un challenge auxquels tous les partenaires doivent leur soutien indéfectible.

Le Directeur a aussi rappelé aux élèves et étudiants lauréats de ne jamais oublier qu’ils sont l’espoir de toute la nation, mais aussi de leur famille. Il a enfin rendu hommage aux encadreurs de ses jeunes.


Une tradition pour l’ AFIMA

Selon la présidente de l’AFIMA, la cérémonie du camp d’excellence est désormais une tradition pour son association. La particularité de l’AFIMA dans l’organisation de cet événement vise comme objectif de récompenser, d’améliorer les aspects et de garantir l’excellence des enfants dans un monde de plus en plus concurrentiel.

Autres objectifs pour cette association sont : d’appuyer les filles dans les filières scientifiques dans nos écoles et de contribuer à leur amélioration et cela à tous les niveaux. Toute chose qui ne peut être réalisée sans une vaste campagne de sensibilisation des filles à travers leur formation de qualité pour qu’elles tiennent tête aux garçons dans la compétition.

Mme Keïta Awa Niang a enfin, au nom de son association, réitéré leur engagement aux côtés des ministères de l’Education en vue de la valorisation du camp d’excellence.


La présentation des lauréats

Par ailleurs, après l’intervention de la présidente de l’AFIMA, le maître de cérémonie a procédé à la présentation des lauréats du camp d’excellence, sélection à travers tout le territoire national. Il s’agit des deux meilleurs élèves et étudiants ayant obtenu la plus forte moyenne. Au niveau CEP, DEF, Bac, des sortants de l’IFM, les Médersas en 6ème et 9ème années tout en tenant compte également du genre.

On doit noter qu’il y a aussi des excellents parmi les lauréats.
Il s’agit ici des deux premières nationales, Hawa Traoré du Lycée Kodonso, 1ère Nationale avec 17,25 de moyenne au Bac et 18,64 comme moyenne de classe. La deuxième nationale fille est Fatoumata Tata Diaby avec 17,73 en moyenne de classe et 15,43 au Bac. Elles poursuivront leurs études supérieures en France.


Un cadre d’échange et d’amitié entre les lauréats

Du 8 au 23 septembre 2008, tous les lauréats resteront ensemble dans une communion de solidarité pour subir des encadrements d’excellence avec les encadreurs de qualité. Aux yeux de Mme le ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, le camp d’excellence doit permettre aux lauréats de se côtoyer, d’échanger afin de mieux se connaître.

Il devait aussi permettre l’occasion pour les enfants d’approfondir leurs connaissances apprises dans les classes mais aussi dans d’autres domaines tels que la santé, la culture, l’industrie. Mme Sidibé Aminata Diallo a également demandé aux lauréats de garder en mémoire que tous ceux qui ont contribué à leur réussite sont fiers d’eux et espèrent les voir ainsi remporter d’autres succès.

Notre pays, le Mali, a besoin de ressources humaines de qualité pour réaliser son développement économique et social. Il attend donc de vous d’être demain le moteur de ce développement”, s’est adressé Mme le ministre aux lauréats du camp d’excellence 2008.

Les paroles d’encouragement

En poursuivant son discours d’ouverture, le ministre a exhorté les enfants à redoubler d’effort pour rester parmi les meilleurs comme ceux qui sont déjà à leur deuxième challenge grâce à leur détermination d’aller de l’avant. Profiter donc de l’estime que les autres vous expriment pour cultiver le goût le travail, la discipline, la paix et la citoyenneté, a prodigué le conseil.

En fin de cette cérémonie le ministre a exprimé un voeu de réussite au forum national sur l’éducation. Elle a souhaité que les débats qui sortiront des propositions de solutions permettent de redresser la situation et d’avoir des lendemains meilleurs pour notre école.

Hady BARRY

10 Septembre 2008