Partager

Familles endeuillées ! Nation endeuillée ! Frères d’armes endeuillés ! Tous sont morts pour Nous. Les Leçons de la vie sont les meilleures pour les Humains. Il y a trois choses à retenir -1. Il est avéré que notre problème malien n’est pas d’avoir signé un bon ou mauvais accord. Non ! Malgré l’accord, nous sommes un Peuple meurtri. Or, tout le monde est conscient que la guerre n’est pas l’alternative. Sauf, preuve contraire de mon contradicteur. 2. C’est amer de le dire, mais il faut le dire. Il est avéré aussi que le problème n’était pas lié non plus à la gouvernance d’ATT. Comparez Nampala et Aguelhok. Vous verrez la vérité. Nampala, Sokolo, Diabaly (Ségou) et Léré (Mopti), nous les avons en partage avec le voisin mauritanien. Questions : qui a pu donner des informations sur des moments d’inattention de notre Armée ? Ce qui arrive à un être humain (somnolence involontaire), peut parfaitement arriver à une Organisation. Les terroristes, où sont-ils partis ? Quelle destination ont-ils prise ? 3. Faisons attention aux revendications qui se réclament de l’Islam. C’est une couverture facile pour nous tromper. En vérité, le Mali fait l’objet d’un plan de déstabilisation bien conçu quelque part. Comment y remédier? Un forum ou des concertations ? Quelle issue ? Un président et une Assemblée nationale sont élus et dont les mandats sont en cours. Admettons qu’on trouve un consensus avec les concertations, avec remise en cause de l’accord d’Alger. Dites-moi, quelle solution pour le Nord ? Nous sommes une Nation surplombée par des Résolutions onusiennes complexes ! La seule alternative de sortie de crise est notre cohésion pour éviter les dangers de 2012. Sortons des intérêts partisans ! Notre problème n’est plus un problème de bon ou mauvais accord.

Le Reporter du 27 Juille 2016