Partager

Avec plus de 200 étudiants formés depuis 9 ans, l’Institut universitaire de gestion (IUG) ne pouvait pas ne pas célébrer l’hôtellerie/tourisme, un secteur en devenir et pourvoyeur d’emplois stables. Il est au cœur de la Semaine culturelle de l’étudiant de l’IUG qui a débuté hier.

C’est pour donner une nouvelle dynamique aux secteurs du tourisme et de l’hôtellerie que les étudiants de l’Institut de gestion universitaire (IUG) ont organisé hier dans l’enceinte de l’établissement, la 1re édition de la Semaine culturelle de l’étudiant en hôtellerie tourisme (17-18 mai). La Semaine culturelle de l’étudiant traduit l’engagement des étudiants à donner au secteur toutes ses lettres de noblesse.

Selon le représentant du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Boubacar Nafogou, qui a présidé la cérémonie de lancement, la semaine culturelle de l’étudiant en hôtellerie tourisme, confirme la vision partagée de toutes les parties prenantes sur la chose touristique, donne plus de visibilité touristique et permet le brassage entre les futurs professionnels.

Pour Issiaka Singaré, DG de l’IUG, l’organisation de la semaine culturelle de l’étudiant prouve à suffisance que l’Institut n’est pas une université qui se contente d’une formation entre les quatre murs mais ouverte sur les réalités économiques nationales.

« Vous êtes investis d’une lourde mission. Vous n’êtes pas les ambassadeurs du Mali mais ses hôtes, c’est-à-dire ceux qui offrent le gîte et le couvert ». C’est à cette mission qu’il a engagé les étudiants au terme de leur formation, à faire rayonner le nom de notre pays.

Au programme de la semaine : conférence sur le rôle du tourisme et de l’hôtellerie dans l’économie malienne, défilé de mode, cours de savoir être, d’accueil, dégustations culinaires, des spectacles de danse et de théâtre. Toutes choses qui ont fait dire à la présidente d’organisation, Kadidiatou Konaté, que la semaine sera l’occasion de tisser des relations avec d’autres établissements formant des techniciens en hôtellerie et tourisme.

« Malgré les efforts consentis, beaucoup reste encore à faire au regard des potentialités de notre pays en hôtellerie tourisme. Ce secteur, nous croyons à son développement et à sa promotion » a-t-elle dit.
Ouverte en 1998, la filière hôtellerie tourisme de l’IUG forme en moyenne 30 étudiants par an. De sa création à ce jour, ce sont près de 215 étudiants qui ont été formés en hôtellerie/tourisme.

Mohamed Daou

18 mai 2007.