Partager

Une semaine de pures échanges et de rencontres autour des sujets liés à la science et à la technique. La Faculté des Sciences et Techniques (FST) de l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB) sert de cadre pour cet évènement annuel et continental organisé par le Next Einstein Forum ( une plateforme de connexion entre la science, la société et les politiques en Afrique et dans le reste du monde) , en partenariat avec le Journal Scientifique et Technique du Mali (JSTM). Le thème retenu pour cette édition : «Impulser le pouvoir de la science».. Il se déroulera du 22 au 26 Octobre.

Femme et Science

Après son lancement, le lundi 22 octobre, la gente féminine fut mise à l’honneur ce mardi 23 octobre. C’est en effet une innovation du programme SAS 2018 ( Semaine Africaine de la Science) qui vise à inviter les femmes à plus s’intéresser aux TICs mais aussi à trouver des leviers adéquats et efficaces pour leur épanouissement par rapport à cette thématique longtemps « masculinisée » .

L’autonomisation des filles grâce aux sciences et à la technologie étaient l’un des sujets mis sur table par les conférenciers. Animée par Mme Camara Anna Dembélé, membre de l’association des femmes ingénieures du Mali, la conférence visait à étaler les difficultés des filles à s’intéresser aux TICs. Selon elle ,” il urge aujourd’hui de trouver des solutions pour que les femmes puissent « être sur le même pied d’égalité que les hommes sur les questions des TICs. » « Il faut que les jeunes filles soient plus équipées et c’est au gouvernement de vulgariser cela au maximum”.

Le gouvernement a été sollicité pour s’intéresser davantage à une autre question urgente au Mali : C’est la valorisation des incubateurs locaux. Dans une présentation succincte réalisée par le Docteur Jacqueline Konaté, maître assistant à la faculté des Sciences et techniques de l’USTTB, les rôles et les aspirations des incubateurs du monde ont été exposés. Le but était d’informer les étudiants sur leur potentialité qu’est d’accompagner et de faire prospérer des idées de startups. C’est en ce sens que la question du non-accompagnement effectif de l’Etat des incubateurs locaux , la plupart privés, a été soulevée.

Une bonne nouvelle, mme Jacqueline Konaté informe de la mise en place prochainement d’un incubateur interuniversitaire des facultés maliennes. Il ambitionne de vulgariser les projets des universitaires ou des professeurs maliens. C’est un projet de plusieurs recteurs maliens.

La Semaine Africaine de la Science est également une occasion en or pour les jeunes, les élèves, les étudiants et les scientifiques de se rassembler, d’échanger et de réfléchir sur la valorisation des hommes et des femmes de science en Afrique. C’est un espace de motivation et d’inspiration pour les jeunes scientifiques. Le but est de les pousser à continuer sur cette lancée mais surtout à entreprendre s’inspirant des difficultés du marché local. Un programme riche a été concoctée en ce sens.

souleymane-sogoba.gifSouleymane Sogoba,

Ambassadeur du NEXT EINSTEIN FORUM

Le Next Einstein Forum est une plateforme où se rencontre scientifiques et politiques en Afrique et dans le reste du monde. C’est une initiative de l’African Institute for Mathematical Sciences (AIMS) en partenariat avec la Fondation Robert Bosch. Selon son ambassadeur au Mali, Souleymane Sogoba, “le forum vise particulièrement à éveiller la curiosité des jeunes et les pousser à choisir les filières scientifiques. On a envi que le prochain Einstein vienne du Mali. C’est pourquoi nous sommes en train de miser sur nos jeunes”. Le comité scientifique du Next Einstein Forum

Aissata Keita,

Bamako, le 24 Octobre 2018

©AFRIBONE