Partager

La police de Ségou a mis le grappin hier sur un jeune Touareg du nom de Mohamed Ibrahim. Ce Malien du Nord a été appréhendé en possession de cartouches de munitions, de chargeurs ainsi qu’une quantité importante de drogues.

Selon nos informations, le jeune Mohamed Ibrahim qui a emprunté un car de la compagnie Sonef a quitté Bamako en laissant des bagages contenant des armes à feu. Les agents de la compagnie qui ont découvert les armes ont alerté la police de Bamako qui, à son tour, a saisi son homologue de Ségou.

Aux environs de 11 h, le car Sonef est arrivé à Ségou. Il a été aussitôt conduit dans la cour du commissariat du 1er arrondissement. Ici, on a intimé à tous les passagers de se saisir de leurs bagages. Le jeune Mohamed Ibrahim a affirmé qu’il n’en a pas.

Après que tous les passagers ont pris leurs sacs, il en restera un. C’était celui de Mohamed Ibrahim. Une fouille minutieuse de ce bagage a permis la découverte de cartouches de munitions, de chargeurs ainsi qu’une quantité importante de stupéfiants dans ses effets.

La population de Ségou ayant appris la nouvelle, s’est regroupée devant le commissariat du 1er arrondissement et a exigé la mise à mort du bandit. Une bataille rangée a éclaté entre la police et les jeunes. La compagnie Sonef, qui a fermé ses bureaux, a été aussi attaquée à coups de pierre.

Le présumé coupable est gardé au commissariat du 1er arrondissement.

Nous reviendrons largement sur cet événement dans notre prochaine parution.

Daouda Coulibaly

(Radio Jamana, Ségou)

Les Echos du 23 Février 2012