Partager

Le petit garçon

Excessivement émotif, il partage avec vous tous ses émois. Les trois quarts de sa conversation se résument à exprimer ses angoisses. Vous le connaissez depuis à peine quelques minutes et il vous a déjà confié ses doutes et ses interrogations dans l’existence. Manquant de confiance en lui, il a toujours besoin d’être rassuré, faute de quoi il tend à paniquer. Cet homme ne recherche pas une femme… mais une mère.

Le mateur
1-39.jpg
Il vous regarde à peine car il a les yeux posés sur la serveuse du restaurant ou sur la jeune femme qui traverse la rue. Capable de flirter ouvertement devant vous avec n’importe quelle rencontre féminine, il aime aussi se vanter de ses précédentes conquêtes, sans jamais réaliser combien son comportement est déplaisant et déplacé. La discussion en sa compagnie reste limitée car il ne s’intéresse au fond qu’à votre apparence physique.

Le radin

Il vous a invité à dîner et, au moment où se présente l’addition, il suggère, l’air de rien, de la diviser en deux. D’ailleurs, au restaurant, il ne regarde pas la colonne de gauche, celle des plats, mais celle de droite où figurent les prix correspondants. Pour l’entrée, il vous conseillera une simple salade, plutôt qu’un carpaccio de saumon. C’est plus digeste… Il s’arrange pour que vous preniez votre voiture plutôt que la sienne, il a toujours un « problème » avec sa carte de crédit et ce n’est pas son genre d’offrir des fleurs. Cet homme donne l’impression de passer sa vie à chercher comment économiser. A bien y réfléchir, ça n’est peut-être pas non plus le mec qu’il vous faut.

Le belliqueux
2-12.jpg
Toute conversation en sa compagnie peut très vite déboucher sur un affrontement. C’est simple, il ne discute pas avec vous, il vous interroge pour tester vos connaissances. Dès lors qu’il ne partage pas votre point de vue, il s’emporte maladroitement contre votre façon de voir les choses. Prompt à critiquer toute opinion qui n’est pas la sienne, il cherche en fait à calmer son stress en se mettant en colère à répétition.

Le moralisateur

Il sait mieux que personne ce qui est bon pour les autres et ce qui leur est nuisible. Il passe d’ailleurs son temps à critiquer les habitudes des uns et des autres. Bien sûr, il ne fume pas, il ne boit pas, il n’a aucune gourmandise et il se permet donc de vous faire remarquer tous vos petits péchés : « tu ne devrais pas boire autant« , « tu ne devrais pas reprendre du dessert« . Il vous fait vous sentir coupable du moindre de vos gestes. Résultat, vous avez la désagréable impression d’être constamment épiée et jugée. Une horreur !

Que faire ?

Le Prince charmant n’existe pas forcément. Alors, il n’est pas aisé d’imaginer l’homme qui partagera avec vous le plus d’atomes crochus. Face à un inconnu, vous prenez le risque de frapper à la mauvaise porte. C’est en dirigeant vos efforts vers les hommes susceptibles de vous convenir que vous augmenterez réellement vos chances de succès.

Essor du 23 mai 2008