Partager

Les forces de l’ordre égyptiennes ont été mises en alerte renforcée aux abords des églises à l’approche des célébrations du Noël orthodoxe jeudi et vendredi, après l’attentat qui a coûté la vie à 21 personnes à Alexandrie dans la nuit du Nouvel An.La surveillance des ports et aéroports a également été renforcée après cet attentat commis, selon les autorités qui évoquent la piste d’Al-Qaïda, par un kamikaze agissant pour des terroristes étrangers.Le massacre n’a cependant pas été formellement revendiqué.Le patriarche copte orthodoxe Chenouda III a assuré que malgré les risques, il avait l’intention de célébrer la messe de Noël, comme chaque année le 7 janvier. « Ne pas prier voudrait dire que le terrorisme nous prive de la célébration de la naissance du Christ », a-t-il déclaré, cité par al-Ahram.Outre les risques d’attentats, les autorités redoutent de nouveaux heurts avec des manifestants chrétiens, ou des incidents entre chrétiens et musulmans.L’attentat d’Alexandrie est le plus meurtrier commis en Egypte depuis la vague d’attaques contre des complexes touristiques de la mer Rouge entre 2004 et 2006, qui avaient fait au total près de 140 morts.AFP.