Partager

La Mission des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma) a commencé hier lundi d’exercer pleinement sa mission au Mali. Le transfert d’autorité de la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (la Misma) à la Minusma a eu lieu hier lundi au CICB à la faveur d’une cérémonie.

Après le transfert de mandat le lundi 1er juillet 2013, l’essentiel des effectifs militaires, et policiers de la la Misma, soit 8 bataillons d’infanterie, un bataillon de réserve et de soutien ainsi que 8 unités de police constituées, seront placés sous le commandement unifié du commandant de la force et chef de police de la Minusma. La mission de la Misma a été accomplie. Le Nord est libéré, les opérations de stabilisation a commencé. Nous partons avec un sentiment de devoir bien accompli. Dans les prochains jours sera à Kidal.

Nous travaillons en complicité l’armée malienne, la Minusma,la Misma l’opération Serval. Nos techniciens sont à l’œuvre pour les derniers détails « , a indiqué Pierre Buyoya, le chef de la Misma. Il informera que sa prochaine mission sera de représenter l’Union Africaine à Bamako et s’occuper du dossier politique et du dossier sahel

Le rôle principal de la Minusma., conformément au mandat qui lui a été confié par le conseil de sécurité de l’ONU, est d’appuyer le gouvernement de transition à résoudre la crise et d’aider la population malienne à bâtir une paix durable, fondée sur un dialogue ouvert à tout en vue de rétablir l’ordre constitutionnel et la gouvernance démocratique.

« Notre mandat est premièrement la stabilisation dans les grandes agglomérations du Nord, la protection des civiles « , a noté Albert Gérard Koenders, présentant spécial du secrétaire général et chef de la Minusma.

Selon le ministre de la Défense, la mission de la Minusma doit s’appuyer sur la dissuasion dans le cadre de lutter contre le terrorisme. « Tout ce dispositif constitue autant de garantie pour la préservation et le renforcement des acquis. Il est à espérer qu’au-delà de ce passage de témoignage, l’accompagnement de la communauté internationale prolonge de renforcer l’autorité de l’Etat », a-t-il dit.

Le siège de la Minusma est situé à Bamako et en plus de la composante civile, comprend le quartier général de la force.

La Minusma aura également des états-majors à Gao et Tombouctou. Il s’agira des principales bases à partir desquelles le personnel mi-militaire, civil et policier de la force sera déployé dans le nord du Mali durant la phase de lancement de juillet à la fin de 2013. Une antenne sera également installée à Kidal. En outre, la mission appuiera la mise en œuvre de l’accord préliminaire signé le 18 juin à Ouagadougou.

La Minusma contribuera à l’organisation des élections en apportant une aide logistique technique et sécuritaires aux autorités maliennes de façon à permettre aux Maliens de se rendre aux urnes sans crainte. Elle aidera les autorités de transition malienne à protéger les sites culturels et historiques du pays contre toute attaque, en collaboration avec l’Unesco.

Sidiki Doumbia

03 Juillet 2013