Partager

Face à l’insécurité grandissante dans notre pays, particulièrement dans le district de Bamako, le conseil communal de la commune IV a élaboré un ambitieux plan communal de sécurité (2014-2019) d’un cout estimé à 261 450 000 F CFA. Ce plan quinquennal de sécurité qui prévoit l’intensification des patrouilles des forces de l’ordre, la formation et l’équipement des agents de sécurité de la commune, a été présenté au ministre de la Sécurité et de la Protection civile, colonel-major Salif Traoré. C’était le jeudi 3 décembre 2015 dans les locaux de la mairie en présence de plusieurs personnalités dont le maire, Batchily, les conseillers communaux et les représentants des chefs de quartier, des jeunes et des femmes.

Après l’attaque de l’hôtel Radisson Blu en commune IV du district de Bamako le 20 novembre dernier par les terroristes, les autorités communales ont jugé nécessaire de dévoiler leur ambitieux projet de sécurité au ministre de la sécurité. Ce présent plan de sécurité vise à améliorer considérablement la sécurité dans la commune pour une paix durable et permanente.
Elaboré par une commission présidée par Mamadou Kéita, 4e adjoint au maire, ce plan quinquennal de sécurité communal en commune IV vise à renforcer la capacité opérationnelle des forces de l’ordre, recruter plus d’agents de sécurité, promouvoir la veille citoyenne avec la création d’une police municipale. Le plan exige aux commissariats de police la transmission d’une copie du BRQ à l’autorité communale. Il exige également aux promoteurs d’hôtel à fournir les fiches d’hôtel aux commissariats quotidiennement. Dans ce plan, il est prévu la promotion des patrouilles de nuits et de jours dans tous les quartiers de la commune.
Avec un cout estimé à 261 450 000 F CFA, le plan de sécurité communal prévoit la formation de 55 agents de sécurité en raison de 15 agents par commissariat, la formation des leaders communautaires sur leurs rôles et responsabilités dans le domaine de la sécurité (50 leaders et 50 de la mairie). Il sera aussi question d’installation des vidéos surveillances dans les lieux publics de la commune.

Concernant l’équipement, il est prévu la dotation des forces de sécurité en 4 véhicules, 15 motos et d’autres équipements.
Satisfait de ce plan de sécurité, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, colonel-major Salif Traoré s’est réjoui du travail avant de promettre l’accompagnement de l’Etat pour la concrétisation de ce fameux plan. Après l’étape de la commune IV, le ministre de la Sécurité s’est aussi rendu en commune III pour comprendre leur stratégie de sécurité. Selon le ministre, cette visite concernera toutes les communes du district de Bamako afin d’élaborer un plan global de sécurité à Bamako.

Y. Doumbia

Le Débat du 4 Décembre 2015