Partager

La sécurité des aliments est un ensemble de principes et de normes qu’il faut respecter de la « fourche à la fourchette » pour ce qui concerne les aliments d’origine végétale et de « l’étable à l’assiette » pour les aliments d’origine animale, explique le chef de la coordination des activités de l’Agence nationale pour la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA).

En clair, la qualité des plats dépend beaucoup des conditions dans lesquelles les ingrédients ayant servi à les préparer ont été produits, transportés, conservés, transformés ou préparés…

Pour le Dr. Adama Sangaré, coordinateur des activités à l’ANSSA, le producteur est le principal responsable de la sécurité de l’aliment qu’il produit et qu’il met sur le marché.

La sécurité des aliments comporte, à ses dires, plusieurs étapes que sont : la production, la conservation, le transport, la transformation ou la préparation. Pour qu’un aliment soit consommé sans risque de maladie ou d’intoxication, il faudrait que les normes et principes de production, de conservation, de transport, de préparation soient respectés, poursuit-il.

Ces mêmes principes et normes sont valables pour ce qui est des aliments d’origine animale. Selon Dr. Sangaré, de nombreuses maladies, dont nous ignorons souvent l’origine, sont dues à la consommation d’aliments dont les normes de production, de conservation, de transformation ou de préparation n’ont pas été respectées.

A ses dires, le consommateur doit être vigilant. Il lui revient de signaler tous les cas d’anomalies sur les produits. Mais, regrette-il, nombre de consommateurs ne s’acquittent pas de ce devoir. Et pis, se ruent très souvent sur des produits périmés à cause de leurs bas prix.

Denis Koné

21 Mars 2008.