Partager

Selon le texte qui le régit, le Conseil national de sécurité alimentaire a pour objet de fixer les orientations en matière de sécurité alimentaire, assurer la coordination de ses politiques sectorielles, évaluer régulièrement la situation alimentaire et nutritionnelle des populations.

Autres missions assignées au CNSA, l’établissement d’une concertation permanente entre l’Etat, la société civile et les partenaires au développement en matière de sécurité alimentaire, le renforcement de la coopération sous-régionale, notamment au sein du CILSS, de l’UEMOA et de la CEDEAO en matière de sécurité alimentaire.

Enfin, il s’atèle aussi à veiller à la mise en œuvre et au suivi des décisions prises .Il importe de souligner que cette structure est représentée au niveau national, des régions et des communes. En d’autres termes, c’est un souci du gouvernement d’instaurer la bonne gouvernance des questions de sécurité alimentaire.

La prochaine rencontre sera donc une tribune pour toutes les couches du Mali de s’exprimer et d’apporter leur pierre à la lutte contre l’insécurité alimentaire.
Une réunion qui viendra renforcer les multiples actions déjà entreprises par la Commissaire à la Sécurité Alimentaire, Mme Lansry Nana Yaya Haïdara, six mois après l’invasion acridienne qui a mis tout le pays en branle.

Parmi celles-ci, on peut citer les ventes d’intervention, le départ, dans les jours prochains, d’une seconde distribution alimentaire gratuite pour la période de soudure.

Dernier acte à mettre sur le tableau de l’amélioration de la sécurité alimentaire, un projet de banque de céréales composées de riz du Commissariat en collaboration avec le gouvernorat du District. Elles concerneront les quartiers périphériques de Bamako.

Paul Mben

3 mai 2005