Partager

En attendant le verdict du juge constitutionnel qu’elle dit avoir saisi, Mme Sidibé Fatoumata Dicko, membre du staff de campagne du candidat du Pasj, Hamadoun Sidibé, député sortant, dénonce ce qu’elle estime être des irrégularités qui auraient entaché le scrutin du 15 décembre dernier. Ainsi, elle réclame l’annulation pure et simple des résultats dans cette circonscription électorale.

‘’Pour moi, ce n’est même pas la peine de faire des élections’’. Cette phrase par laquelle Fatoumata Dicko, membre de l’équipe de campagne de son mari de candidat, a conclu le point-presse qu’elle a animé ce samedi, résume toute la déception qui semble être la sienne au sortir du dernier tour des législatives. Et pour cause : dans la circonscription électorale de Youwarou où son parti, l’Adema, a affronté le RPM, tout aurait été mis en œuvre, avec la bénédiction des autorités, pour élire la candidate du parti présidentiel qui serait l’épouse de l’actuel Secrétaire général de la Présidence. Et elle en veut pour preuve l’appui que le ministre du Développement rural non moins secrétaire politique du RPM, en la personne de Bocari Téréta, aurait apporté à la candidate de son parti, Aïssata Touré, lors de la campagne du second tour.

Pire, en pleine campagne, le camp du parti présidentiel aurait, en présence des autorités administratives de Youwarou, fait un don composé de médicaments et d’une ambulance à l’hôpital de la ville. En tout cas, Fatoumata Dicko se dit d’autant convaincue de la présence de la main du gouvernement derrière la «fraude» que leur adversaire aurait utilisé des biens de l’Etat et la photo du président de la République pour battre campagne. Si l’on en croit Mme Sidibé, le porte-drapeau du « parti du tisserand » aurait même accaparé un projet de l’Etat pour apporter de l’éclairage public dans certaines zones de Youwarou. En plus de «l’usage abusif » du bien public, le camp Adema dénonce des bourrages d’urnes, mais surtout l’intimidation et la pression dont les électeurs aurait fait l’objet dans des zones qui seraient favorables au député sortant, notamment à Youwarou Wouro et à Youwarou Hamboloré.

De l’avis de Fatoumata Dicko, ces législatives ont été d’autant truffées d’irrégularités que le RPM, arrivé deuxième lors du scrutin du 24 novembre, n’aurait jamais pu remonter les trois mille voix avec lesquelles l’Adema l’a emporté sur lui. Toutefois, Mme Sidibé Fatoumata Dicko a exprimé toute sa confiance en la Cour constitutionnelle auprès de laquelle elle dit avoir introduit une requête à l’effet d’annuler les résultats de ce second tour à Youwarou. Gain de cause ou pas, le plus important, dit-elle, c’est d’avoir exprimé à la face de l’opinion nationale et internationale que le second tour des législatives ne se seront pas déroulées dans les règles de l’art. En tout cas, pas à Youwarou.

Bakary SOGODOGO

– —–

Y aurait-il eu un hold-up à Goundam ?

Les résultats provisoires du second tour des élections législatives sont tombés la semaine dernière. A Goundam, ils donnent la liste Indépendante, Faba Cere, gagnante avec 50,19%, au détriment de la liste RPM/Adema. Il semblerait que des irrégularités graves, qui s’apparentent à un hold-up, ont entaché cette élection.

En effet, sur les 16 communes qui composent la circonscription, la liste RPM/Adema est en tête dans 14 communes avec 24 532 voix contre 17 009 pour Faba Cere, soit 59% et 41%. Mais le problème se pose au niveau des deux autres communes, à savoir : Aljounoub et Telemsi où le taux de participation a dépassé les 97% contrairement aux autres communes où le taux est de 61%. Dans ces deux localités, la liste Faba Cere obtient 3 021 voix contre 146 voix pour la liste RPM/Adema à Aljounoub et 4 834 voix pour Faba Cere et 0 voix pour la liste RPM/Adema à Telemsi.

Selon nos informations, les résultats des 14 communes ont été centralisés avant le 16 décembre 2013, à 14h00, et le résultat était en faveur de la liste RPM/Adema. Aussi, il nous est parvenu que le maire de Telemsi aurait manipulé les procès verbaux d’Alzounoub et Telemsi afin d’avoir un surplus de 186 voix en faveur de Faba Cere, ce qui semble inimaginable, car les deux communes sont presque inhabitées.
Ce qui est sur la liste Faba Cere a été donné pour vainqueur par les résultats provisoires, il revient maintenant aux 9 sages d’analyser les requêtes et de trancher dans le sens de la vérité.

N.D

Le Prétoire du 23 Décembre 2013