Partager

La langue est subtile de nature. Il est donc important de prendre du recule et analyser le mot dans son contexte. Nos deux mots d’aujourd’hui ne sont point nouveaux pour beaucoup de gens. Cependant, ils disposent d’autres sens que certains ignorent.

Le mot “carotter”, en français familier, fait référence à la ruse, le fait de voler quelqu’un, l’extorquer son argent ou un autre objet de façon intelligente. Mais, dans notre contexte du jour, le même mot signifie la victoire, le fait de battre un adversaire, le dominer de façon remarquable.

Notre second jargon “caner” parle de la peur. Il s’agit de reculer, de céder face à un danger, le fait de flancher, s’en fuir. Beaucoup de gens connaissent ce sens. Par contre, Mouhamed Sanogo, élève au Lycée Askia Mouhamed, et ses amis préfèrent l’autre sens que le mot peut avoir. Ils l’utilisent pour parler de la mort, le fait de se faire tirer dessus, de se faire tuer. Mais, ils précisent qu’ils ont appris le mot avec d’autres personnes hors de leur groupe.

“Son voisin s’est fait carotter et caner hier soir.”

Issa O Togola

@Afribone