Partager

La Cour Constitutionnelle a donné le ton en procédant à la proclamation provisoire de la liste des candidats à l’élection du président de la République au scrutin du 29 avril prochain. Sur neuf candidatures seule une a été éliminée, il s’agit de celle de Modibo Sangaré. Ils sont donc 8 à compétir pour Koulouba.

QUI SONT-ILS?

L’année 2007 est une année électorale dans notre pays, puisque seront élus un président de la République et des députés. Ces élections visent donc à renouveler les institutions de la République telles que la présidence de la République et l’Assemblée Nationale. Ces élections sont déterminantes pour notre pays et pour notre jeune démocratie car, les élections constituent toujours un test pour tout Etat. Quatrième du genre que nous nous apprêtons à vivre, la particularité de la compétition de cette année est le fait qu’il y a moins de candidature à l’élection présidentielle contrairement à 2002.

UNE BAISSE DU NOMBRE DE CANDIDATS

L’année 2002 restera dans l’histoire de notre pays, puisque la Cour Constitutionnelle a enregistré 24 candidatures. Plusieurs raisons expliquent la multitude de candidatures d’alors. Primo, le président sortant n’était pas candidat à sa propre succession, ce qui présageait une élection ouverte et transparente. Aussi, la crise à l’ADEMA a favorisé l’éclosion des candidatures, puisque trois ténors de ce parti étaient dans la course; Il s’agit du candidat officiel Soumaïla Cissé, de Mandé Sidibé, de Mohamed El Madani Diallo.

Mais cette année, les nouvelles dispositions de la loi électorale ont, semble-t-il, constitué des contraintes pour certains. Il s’agit en fait du parrainage des candidats, soit par 10 députés ou 5 élus communaux dans les 8 régions du pays plus le District de Bamako. Ce qui n’a pas facilité la tâche aux candidats. D’ailleurs, la Cour Constitutionnelle a déclaré que le parrainage est anti-constitutionnelle.

La Cour, en procédant à la proclamation des candidats à l’élection du président de la République au scrutin du 29 avril, a donné le ton. Sur les neuf candidatures, la Cour a éliminé une seule candidature, celle de Modibo Sangaré de l’UNPR. Elle a été rejetée pour non-paiement de la caution de 10 millions.

Les candidatures validées sont : celles de Amadou Toumani Touré, Ibrahim Boubacar Kéïta, Mamadou Sangaré, Tiébilé Dramé, Soumeylou Boubèye Maïga, Oumar Mariko, Mme Sidibé Aminata Diallo, Madiassa Maguiraga.

Cette liste est provisoire et elle ne sera définitive que lorsque la Cour rendra public la liste définitive.

Mamadi TOUNKARA

03 avril 2007.