Partager


La Cour Constitutionnelle du Mali a procédé hier soir à son siège situé au marché Dibida à la proclamation de la liste des candidats au départ à l’élection du président de la République, scrutin du 29 Avril prochain. L’audience solennelle était présidée par le doyen d’âge de l’institution Me Abdoulaye Sékou Sow, en l’absence du président Salif Kanouté empêché. Elle a enregistré la présence du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), M. Fodié Touré, du candidat Oumar Mariko et des mandataires des autres candidats, ainsi que des présidents de partis politiques. Au total, neuf dossiers de candidature à l’élection du président de la République ont été introduits auprès de la Cour Constitutionnelle entre le 23 Mars et le 29 Mars 2007.

Ce sont ceux de : MM. Amadou Toumani Touré, Ibrahim Boubacar Keïta, Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, Tiébilé Dramé, Soumeylou Boubèye Maïga, Oumar Mariko, Mme Sidibé Aminata Diallo, MM. Madiassa Maguiraga et Modibo Sangaré. Leurs dossiers de candidature ont été déposés respectivement le 23 Mars 2007 à 16h 15 mn, le 26 Mars 2007 à 18h 50mn, le 27 Mars 2007 à 13h O5mn, le 28 Mars 2007 à 12 h30mn, le 28 Mars 2007 à 21 h 30mn, le 29 Mars 2007 à 11h 30mn, le 29 Mars 2007 à 13h 38mn, le 29 Mars 2007 à 17h 07mn et le 29 Mars 2007 à 23h 10 mn.

L’ARTICLE 147 DE LA LOI ELECTORALE RESPECTE PAR TOUS LES CANDIDATS

L’article 147 de la loi électorale N°06-044 du 4 septembre 2006 stipule que”La déclaration de candidature doit mentionner les noms, prénom, profession, domicile, date et lieu de naissance du candidat. Chaque déclaration de candidature doit recueillir la signature légalisée d’au moins dix députés ou cinq élus communaux dans chacune des régions et du District de Bamako. Un élu ne peut soutenir plus d’un candidat”. Chacune des neuf personnes qui ont fait acte de candidature a respecté à la lettre cette disposition de la loi.

C’est ainsi qu’il a été constaté par la Cour Constitutionnelle que la candidature de Amadou Toumani Touré est soutenue par 414 conseillers communaux, celle de Ibrahim Boubacar Keïta par 17 députés, celle de Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise par 11 députés, celle de Tiébilé Dramé par 87 conseillers communaux, celle de Soumeylou Boubèye Maïga par 115 conseillers communaux, celle de Oumar Mariko par 71 conseillers communaux, celle de Mme Sidibé Aminata Diallo par 14 Députés, celle de Madiassa Maguiraga par 55 conseillers communaux et celle de Modibo Sangaré par 10 députés.

LA CANDIDATURE DE MODIBO SANGARE REJETEE POUR NON PAIEMENT DE LA CAUTION

L’article 148 de la loi électorale a fixé une caution de dix millions de francs CFA pour tout candidat à l’élection du président de la République. La Cour Constitutionnelle a constaté que Modibo Sangaré n’a pas produit la preuve du versement du cautionnement de dix millions exigé des candidats. Par conséquent, elle a purement et simplement rejeté sa candidature sans examiner les autres conditions de validité.

A part cet unique cas, la cour a constaté que les autres candidatures présentées sont conformes aux dispositions de la constitution et de la loi électorale en ce qui concerne les conditions d’éligibilité de fond et de forme relatives à l’élection du président de la République. C’est pour ces raisons que la Cour Constitutionnelle a proclamées comme suit la liste provisoire des candidats à l’élection du président de la République dont le premier tour aura lieu le 29 Avril 2007.

Ce sont dans l’ordre :
Amadou Toumani Touré, Ibrahim Boubacar Keïta, Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, Tiébilé Dramé, Soumeylou Boubèye Maïga, Oumar Mariko, Mme Sidibé Aminata Diallo, Madiassa Maguiraga.

Les éventuels contestataires de ces candidatures ont 24 heures pour saisir la Cour Constitutionnelle qui statue, sans délai pour enfin dresser la liste définitive des candidats. Officiellement la campagne s’ouvre le 8 Avril prochain.

Daba Balla KEITA

02 avril 2007.