Partager

En fin de semaine dernière, le Colonel Hassan Ag Mehdi, ex-Haut fonctionnaire de Défense au ministère chargé du Développement Intégré de la Zone Office du Niger, et plusieurs officiers ont lancé le Front Populaire de l’Azawad (FPA).
Dans la déclaration que nous nous sommes procurée (lire ci-dessous) et qui est signée de son Président, le Colonel Hassan Ag Mehdi, on apprend que «des cadres de l’Azawad, appuyés de la plupart des leaders communautaires de l’Azawad, déclarent solennellement, par cet acte, la création du Front Populaire de l’Azawad (FPA). Un mouvement politico-militaire, respectueux des droits de l’Homme et ouvert au dialogue avec le Mali, pour la résolution définitive de la question de l’Azawad, à travers la médiation existante, avec l’appui de la communauté internationale (ONU, UA, CEDEAO)».

Contacté par nos soins au téléphone, à Ouagadougou, où il réside, samedi dernier, le Colonel Hassan Ag Mehdi nous a confié que «le FPA veut donner la main à toutes les sensibilités du Mali, gouvernement, MNLA, MUJAO, Ansar Dine…, pour résoudre la situation qui prévaut dans le Nord du Mali».

Selon lui, «la question de l’indépendance, prônée par le MNLA, n’était pas réaliste et ceux qui continuent à la soutenir sont en train de se mettre le doigt dans l’œil. Je ne suis pas de ceux qui croient à l’indépendance de l’Azawad. Il faut que nous revenions à la raison. Il faut que nous restions sous le même drapeau et dans le même pays», a-t-il ajouté.

Une position très ambigüe, d’autant plus qu’il y a encore quelques mois, c’est le même Colonel Hassan Ag Mehdi qui était le chargé de la sécurité et de la protection civile au sein du MNLA dans la capitale des Askias, Gao. Le MNLA a servi de «pot de fleurs» aux islamistes qui occupent actuellement tout le Septentrion malien.

Après les départs d’Alghabass Ag Intallah, fondateur du MNLA, et d’autres barons vers Ansar Dine, le Mouvement vient de subir un autre coup dur. Rappelons aussi qu’en fin juin, après de violents combats dans la ville de Gao, le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique Occidentale (MUJAO), un allié très solide d’Ansar dine, avait chassé le MNLA de tout le Septentrion malien.

Paul Mben

10 Septembre 2012