Partager

Une épidémie de dengue ou « grippe tropicale » sévit actuellement dans un pays voisin selon l’Organisation mondiale de la santé. Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique informe la population que cela constitue une menace sanitaire pour notre pays.

dengue-int.jpg
La dengue est transmise par la piqûre d’un moustique appelé moustique tigre. Il s’agit du même moustique qui transmet la fièvre jaune, la maladie à virus Zika et la fièvre de la vallée du Rift. Il pique surtout dans la journée et se multiplie dans un environnement insalubre notamment les flaques d’eaux, les pots de fleur, les pneus abandonnés, les récipients non couverts, etc.
La dengue se manifeste par un syndrome grippal accompagné d’une forte fièvre, des maux de tête sévères, des douleurs articulaires, d’une courbature générale. La maladie peut se compliquer par des saignements de la bouche, de la peau ou du nez, 5 à 7 jours après la piqure du moustique infecté.
Face à la menace que constitue cette fièvre virale hémorragique, le MSHP recommande l’application des mesures de prévention et de lutte contre la maladie ; à savoir :
– lutter contre la prolifération des moustiques en veillant aux bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement (fermeture des récipients d’eau, élimination des flaques d’eau, assainissement de l’environnement, etc.) ;
– se protéger contre les piqures des moustiques en dormant sous moustiquaires imprégnées d’insecticides, en utilisation des produits anti moustiques, en portant des vêtements amples et à manches longues et en posant des grillages anti moustique aux portes et aux fenêtres ;
– se présenter immédiatement dans la formation sanitaire la plus proche en cas de présentation des signes ci-dessus cités.
Le succès de la lutte contre cette maladie dépendra en grande partie de l’observation par la population de ces mesures de prévention.

O. D. avec le MSHP

L’Indicateur du Renouveau du 25 Novembre 2016