Partager


L’Huilerie cotonnière du Mali (Huicoma), leader de l’agroalimentaire, a décidé de participer à la réduction de la carence en vitamine A en fortifiant son huile Soléor. Le lancement de la production de la nouvelle huile a eu lieu le 16 novembre 2006 à Koulikoro en présence de l’administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance.

Le lancement du projet de fortification de l’huile de coton en vitamine A financé en grande partie par Global Alliance for Improved Nutrition, dont l’objectif principal est de contribuer à réduire la prévalence de la carence en vitamine A chez les femmes en âge de procréer et chez les enfants de moins de 5 ans, s’est déroulé jeudi dernier à Koulikoro en présence de l’administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance, représentant la marraine du projet, Mme Touré Lobbo Traoré.

La cérémonie a enregistré la présence du PDG d’Huicoma Aliou Tomota, du directeur Afrique de Helen Keller International et des autorités administratives de la région.

Au Mali, la carence en vitamine A est considérée comme un problème de santé publique. L’EDSM-III a montré que la prévalence de la cécité crépusculaire chez les mères est de 5,8 % ; au-delà du seuil de 5 % la prévalence est considérée comme étant un problème de santé publique dans le pays.

Selon les estimations de l’Unicef et d’Initiative pour les micro-nutriments, 24 000 enfants meurent chaque année à cause de la carence en vitamine A et 36 à 72 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de cette carence. Une des stratégies de lutte contre la carence en vitamine A est la fortification des aliments consommés par une large couche de la population vulnérable.

Depuis 1999 des consultations ont été faites au Mali pour identifier des aliments susceptibles d’être fortifiés en micro-nutriments à grande échelle. Il a été décidé de porter les choix sur l’huile de coton d’Huicoma, la farine de blé des Grands moulins du Mali et le sucre de Sukala.

Huicoma a donc décidé de contribuer à réduire la carence en vitamine A en fortifiant son huile Soléor avec la vitamine A à raison de 40 UI/g d’huile ce qui correspond à 12ug/ ml d’huile.

Soléor s’appelle dorénavant « Soléor + ». Selon les initiateurs, il y aura 40 fois plus de vitamine A dans l’huile d’Huicoma que dans le lait de vache pour une même mesure.

Amadou Sidibé

21 novembre 2006.