Partager

Après plusieurs heures de négociations, le Syndicat national de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la famille (SNS-AS-PF) a décidé hier de suspendre son mot d’ordre de la grève illimitée.

La suspension du mot d’ordre de grève illimitée du SNS-AS-PF fait suite à la satisfaction des neuf points de revendications des syndicalistes de la santé. Cet accord a été matérialisé par la signature des représentants des ministères concernés et celle du secrétaire général adjoint de SNS-AS-PF, Issoufi Maïga. 
La  commission conciliation était présidée par El hadj Sidi Konaké. Après plusieurs jours de négociations, les parties ont trouvé un compromis autour des neuf  points de revendications.

Parmi ces points, la revalorisation de la fonction socio-sanitaire et de la promotion de la famille à travers l’adoption d’un plan de carrière pour tous, un plan de formation continue et un plan de motivation, la satisfaction des points contenus dans les résolutions du 12e congrès du CNS-AS-PF (faire revenir la commission de pèlerinage à ses vocations initiales sociales), le maintien du concours professionnel des travailleurs sociaux à l’entrée de l’INFTS, l’octroi et l’augmentation substantielle des primes de fonction spéciale, des primes de garde, des primes de monture et l’intégration des émoluments des bi-appartenant dans leur salaire.

Autres points de satisfaction, le maintien et l’extension des ristournes dans leur esprit d’antan, c’est-à-dire la prise en charge à 100 % des soins médicaux des travailleurs socio-sanitaires et de la promotion de la famille,  l’intégration des contractuels payés sur ressources propres, fonds PTTE, des nourrices de la pouponnière et la régularisation de la situation des autres catégories de travailleurs de la pouponnière conformément à la réglementation du travail, l’octroi d’autorisation et de congé de formation à tous les travailleurs ayant respecté la règlementation en vigueur.
Les syndicalistes ont également obtenu le respect de la liberté syndicale à tous les niveaux et l’annulation des mutations abusives des responsables syndicaux,  la régularisation des agents victimes des contrôles physiques et des agents de la santé de la région de Gao omis pour les frais de retour et d’installation, l’amélioration des conditions de travail par le recrutement du personnel qualifié, l’amélioration du plateau technique conformément à la carte sanitaire nationale et la dotation régulière et conséquente en consommables de toutes les structures socio-sanitaires et de la promotion de la famille.

Le gouvernement s’est engagé à travers ses représentants à respecter tous ces points. Au regard des avancées notées, le SN-SA-AS-PF a décidé de suspendre son mot d’ordre de grève illimitée à compter du mercredi 9 novembre 2016 à minuit.
Du coup, il invite les travailleurs de la santé, de l’action sociale et de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille à poursuivre leur travail sur toute l’étendue du territoire.
Un ouf de soulagement pour tous.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 10 Novembre