Partager

Dans le cadre de sa visite de courtoisie aux forces vives de son département, le ministre de la Santé et l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow, a rencontré, le mardi 18 septembre 2018, les ordres professionnels de la santé.

Première du genre dans les annales du département de la Santé et de l’Hygiène Publique, cette visite a permis au chef du département d’échanger avec les différents ordres professionnels de la santé ( l’ordre des pharmaciens, l’ordre des médecins, l’ordre des sages-femmes, l’ordre des chirurgiens-dentistes et l’ordre des infirmiers et des infirmières) sur leurs préoccupations majeures du secteur de la santé. Elle a été l’occasion pour le ministre de solliciter l’accompagnement desdits ordres pour l’accomplissement des missions à lui confiées par les plus hautes autorités du pays.
Le président de l’inter-ordre professionnel de la santé, Badra Aliou Wade, a félicité le ministre pour la confiance renouvelée en lui par  les plus hautes autorités du pays, à travers sa reconduction  à la tête du département de la Santé et de l’Hygiène Publique. Les ordres professionnels de la santé ont assuré le ministre de tutelle de leur pleine adhésion aux réformes du système de santé qu’il a entreprises dès sa nomination comme ministre de la Santé et l’Hygiène Publique en avril 2017. Cependant, ils ont souligné un certain nombre de problèmes auxquels ils sont confrontés. Il s’agit entre autres, de la lenteur dans le traitement des dossiers de demande de licence d’exploitation et de l’exercice du métier, les contraintes liées à la transversalité de la profession de médecins, du manque de local pour les conseils décentralisés, la prolifération des écoles de santé privées, la problématique des médicaments de la rue, le sous-équipement des locaux du siège de l’inter-ordre professionnel de la santé. 

Pr. Samba Sow a remercié les ordres professionnels de la santé pour leur accompagnement pendant la période écoulée avant de les assurer de l’accompagnement de son département.

Le ministre Sow s’est réjoui de l’adhésion de l’inter-ordre professionnel aux réformes du système de santé. » Des réformes sont aujourd’hui plus que nécessaires pour notre système de santé, vu qu’elles permettront d’atteindre la couverture sanitaire universelle (CSU) prônée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En effet, elles permettront en outre d’alléger les souffrances des populations et d’offrir de meilleures conditions de travail aux professionnels de la santé », a-t-il rassuré.
Pour résoudre les problèmes posés par l’inter-ordre professionnel de la santé, le ministre a décidé l’instauration d’un cadre permanent d’échange et de réflexion entre le département et l’inter-ordre professionnel de la santé, au moins une fois par semestre. Sur place, Pr. Samba Ousmane Sow a instruit à son cabinet de tout mettre en œuvre pour équiper les bureaux du siège des ordres professionnels de la santé dans un bref délai en espérant à l’avenir trouver un siège  réunissant toutes les commodités d’un meilleur cadre de travail.

En réponse aux doléances liées à l’octroi de subventions, le ministre a assuré que des efforts ont été consentis par le cabinet pour assurer une enveloppe à chaque ordre malgré les contraintes budgétaires du moment.

Cette visite du ministre a été marquée par des motions de félicitations et de remerciements des différents présidents de Conseil de l’interprofession. Il s’agit du président du Conseil de l’ordre des médecins, Bourama Kelly ; de celui de l’ordre des chirurgiens-dentistes, Mohamed Cheick Haïdara ; des infirmiers et infirmières, Boubacar Sidiki Diabaté ; de la présidente du Conseil de l’ordre des sages-femmes, Binta Aw ; présidente de l’ordre.

A.D.

Du 19 Septembre 2018