Partager


Maladie tropicale appelée aussi fièvre amarile, causée par un virus du groupe des flavivirus. Elle est transmise par l’Aèdes Aegypti, un moustique qui vit dans les poches d’eaux stagnantes, même celle de petites dimensions comme on peut en trouver en ville à l’intérieur de pneus abandonnés par exemple.

Elle a été signalée en Afrique en 1778 par des médecins militaires en poste dans l’île sénégalaise de Gorée. Cette maladie qui sévissait aussi à l’état l’objet d’une grande campagne mondiale portant sur l’éradication de l’Aèdes Aegypti , et d’une éducation sanitaire.

Des épidémies ont toute fois affecté le Ghana en 1977-1978 et le Nigeria en 1986. L’incubation dure de quatre à six jours. Le déclenchement de la maladie se manifeste par une forte poussée de fièvre (40°c), une enflure de la face, qui prend une teinte rougeâtre, et de violents mots de tête, puis la peau devient jaunâtre.

Surviennent alors des hémorragies et des vomissements. Un vaccin très efficace pendant une dizaine d’années a été mis au point.


L’Inter de Bamako