Partager


Dans le cadre de la mise en oeuvre des décisions prises au sommet de Beijing, du forum sur la coopération sino-africaine, la République populaire de Chine, conformément aux termes de l’accord signé au mois d’août 2007 entre les deux gouvernements, vient d’offrir à la République du Mali, une quantité importante de médicaments anti-paludiques pour une valeur globale de 2 millions de Yuan RMB, soit 120 millions de nos francs.

Ces médicaments anti-paludiques sont destinés aux centres de santé du pays. A la cérémonie officielle de remise de ces médicaments, on pouvait noter la présence des membres du cabinet du département de la Santé, des directeurs et chefs de services, du président de la Fédération Nationale des Associations en Santé Communautaire du Mali.

L’Ambassadeur de chine

Dans son intervention, Son Excellence M. l’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Zhang Guoqing a souligné que c’est un réel plaisir pour lui de participer à cette cérémonie de remise de médicaments anti-paludiques, fournis gratuitement par le gouvernement chinois, et afin d’accompagner le gouvernement malien et le département ministériel de la Santé dans leur lutte contre le paludisme.

Selon lui, c’est dans le cadre de la mise en oeuvre des décisions prises au Sommet de Beijing, du Forum sur la coopération sino-africaine tenu en novembre 2006 à Beijing et conformément aux termes de l’accord signé au mois d’août 2007 entre les deux gouvernements relatifs à la fourniture à titre gracieux des médicaments anti-paludiques par le gouvernement chinois au gouvernement malien.

Ces médicaments qui sont présentement dans les magasins du destinataire ont été envoyés par avion en lots par une organisation désignée par le gouvernement chinois.

Il a par ailleurs rappelé que depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1960, les relations d’amitié entre la Chine et le Mali se développent et se raffermissent sans cesse, la coopération économique et technique entre les deux pays est fructueuse. Selon lui, après le Sommet de Beijing, le Forum sur la coopération sino-africaine en 2006, les relations bilatérales sont montées sur un nouveau palier. Pour lui, il en est de même dans leur coopération sanitaire.

Il a par ailleurs souligné que le voyage du ministre de la Santé en Chine récemment pour accélérer la mise en oeuvre du projet de l’hôpital de 150 lits à Bamako, en ratifiant la conception préliminaire du projet, contribue beaucoup au développement de la coopération sino-malienne dans le domaine de la santé, et a souligné le projet du centre anti-paludique qui sera installé pour le moment au sein de l’hôpital de Kati.

Ainsi, il a souhaité que l’exécution des projets cités puisse être menée à bien, comme toujours, avec les efforts conjoints des deux parties sous la haute bienveillance, du ministre de la Santé.

Le ministre OUMAR IBRAHIMA TOURE

Dans son discours, le ministre de la Santé M. Oumar Ibrahima Touré a souligné que la République Populaire de Chine a toujours été à nos côtés pour l’atteinte des objectifs du Programme de Développement Socio Sanitaire du Mali.

Pour lui, c’est dans ce cadre, et particulièrement pour renforcer la décision prise par le chef de l’Etat, de rendre les antipaludiques gratuits pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, que le département de la Santé reçoit aujourd’hui ce lot important d’antipaludiques destinés aux centres de santé de notre pays.

M. Oumar Ibrahima Touré a ajouté que ce geste répond, bien sûr, aux besoins exprimés par les plus hautes autorités de notre pays lors du Sommet de Beijing sur la coopération sino-africaine. Pour lui, devant la mondialisation, le partenariat leur paraît un maillon essentiel pour prendre en charge les préoccupations spécifiques.

C’est ainsi qu’il a salué la collaboration sanitaire qui existe entre le Mali et la République populaire de Chine, à travers notamment la présence depuis plus de trente ans d’équipes médicales chinoises pour améliorer la santé de nos populations.

Avant de remercier le gouvernement et le peuple chinois pour la qualité de l’accueil et la très haute attention dont il a bénéficié lors de son séjour en Chine en juin dernier, à l’occasion de la signature du document de vérification et d’approbation des plans de conception préliminaire de l’hôpital de Yirimadio.

Il a par ailleurs rappelé que ce projet est le fruit de la volonté manifeste des plus hautes autorités des deux pays et s’inscrit en droite ligne des efforts consentis par le Président de la République du Mali.

Pour terminer, il a profité de la cérémonie pour manifester, à l’endroit de la République Populaire de Chine, la gratitude de Gouvernement malien et la profonde reconnaissance de son département pour l’ensemble de ces appuis qui entrent dans le cadre de leur combat commun pour un mieux-être des Maliennes et des Maliens.


Dado CAMARA

23 Juillet 2008