Partager

Lors de son investiture, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, s’était engagé à consacrer les deux tiers de son fonds de souveraineté aux œuvres sociales et sanitaires envers les populations. Le chef de l’État est en train de joindre l’acte à la parole. Sa conseillère spéciale, le colonel Assan Badiallo Touré a procédé lundi dernier à l’inauguration officielle de forages à Samè Sicoroni, Koulouba Diarabougou et Sido sur la route de Bougouni.

Première étape de la mission, la conseillère spéciale et sa délégation se sont rendues à Samè Sicoroni où ils ont inauguré un forage, au nom du président de la Transition. Dans ce quartier d’accès difficile, le problème d’eau donne du fil à retordre aux populations. C’est ce qu’explique Maïmouna Diakité, qui y habite depuis plus de six ans. «Il y a un seul puits qui sert tous les foyers ici. Souvent à force de puiser l’eau, ce puits tarit. On le laisse quelques heures, ensuite on revient puiser à nouveau.

Certaines parmi nous se réveillent à 2 heures du matin, d’autres à 4 heures pour avoir de l’eau», souligne-t-elle. Un calvaire qui prend fin grâce à la réalisation de cette adduction d’eau. «Aujourd’hui est un jour heureux. On manque de mots pour exprimer notre joie. Celui qui donne de l’eau aux gens a beaucoup de mérite. L’eau est source de vie», a déclaré le conseiller du chef de quartier.

Mamadou Dembélé a remercié le président de la Transition pour ce geste qui leur va droit au cœur. La représentante des femmes, Kadiatou Camara a exprimé toute la joie des femmes de Samé Sikoroni de bénéficier de cet appui.

«Nous les femmes, nous souffrions beaucoup à cause du problème d’eau. Cette adduction d’eau nous sera utile à plus d’un titre. Nous saluons de tous nos cœurs le colonel Assimi Goïta. Car, celui qui te donne l’eau te donne le bonheur. Nous sommes derrière lui et lui réitérons tout notre accompagnement pour la réussite de la Transition», a-t-elle dit.

Le problème d’eau, désormais relevant du passé, Kadiatou Camara a sollicité le président de la Transition pour la réhabilitation de leur route. Après Samé Sicoroni, la délégation s’est rendue à Koulouba Diarabougou, une localité également confrontée à la rareté d’eau. Ici, selon des témoignages, les femmes se promènent en longueur de journée d’un point d’eau à l’autre pour avoir le liquide précieux.

Les propriétaires de «moto taxis» qui vendent l’eau, la cèdent très chère. L’inauguration du château d’eau est donc salutaire. Au nom du chef de quartier, le conseiller, Bakary Bagayoko, a vivement salué le colonel Assimi Goïta pour ce geste qui leur enlève l’épine des pieds. Il a prié pour une Transition apaisée et réussie.

Mamadou Issa Coulibaly, porte-parole des habitants, a indiqué que c’est toute la population qui se réjouit de l’inauguration de cette adduction d’eau potable offerte par le président de la Transition. Il a exprimé leurs sincères remerciements et profonde gratitude au chef de l’État. «Les habitants ont reçu leur part et sont heureux. Cette adduction d’eau soulagera nos femmes qui parcouraient de longues distances à la recherche d’eau potable.

Elle permettra aux chefs de famille de limiter les dépenses, car nous payons très cher l’eau» a dit Mamadou Issa Coulibaly qui en a profité pour informer la délégation que Koulouba Diarabougou dispose d’une parcelle pour la construction d’une mosquée. Il sollicitera le soutien du président de la Transition pour la construction d’un lieu de prières.

À sa suite, au nom des femmes, Ami Cissé a souligné que ce geste ne les surprend point de la part du président de la Transition. «Nous nous en réjouissons et le remercions. Désormais, nous serons bien lavés, on ne se réveillera plus tôt pour aller chercher de l’eau, nos enfants ne seront pas non plus en retard à l’école», a-t-elle déclaré, avant de réitérer leur accompagnement pour la réussite de la Transition.

Après cette étape, la mission a mis le cap sur Sido, sur la route de Bougouni. Dans ce village, le président Assimi Goïta a réalisé également un forage. C’est sous une pluie battante que la population a accueilli la conseillère spéciale et sa délégation. L’inauguration de cette adduction d’eau s’est tenue en présence du chef du village, de la représentante des femmes et des habitants. Tour à tour, les intervenants ont remercié Assimi Goïta pour le choix de leur localité et formulé des bénédictions pour un Mali apaisé et prospère. Ils ont également sollicité la construction d’une mosquée et d’une médersa.

Le colonel Assan Badiallo Touré, partout où elle est passée, a expliqué aux populations que ces gestes s’inscrivent dans le cadre de l’engagement du président de la Transition à renoncer aux deux tiers de son fonds de souveraineté pour les consacrer aux œuvres sociales et sanitaires envers les populations. «Nous sommes en train de joindre l’acte à la parole.

C’est votre chance aujourd’hui. Nous vous invitons à les entretenir», a-t-elle expliqué, s’adressant aux bénéficiaires. Selon elle, à ce jour plus d’une cinquantaine de forages ont déjà été réalisés. Dix-neuf ont été inaugurés. D’autres inaugurations se feront très prochainement. Le colonel Assan Badiallo a souligné aussi avoir pris note des doléances et promis de les transmettre au président de la Transition.


Envoyée spéciale
Aminata Dindi SISSOKO

Source: ESSOR