Partager

jpg_21155.jpg
L’événement s’est déroulé en présence du directeur du protocole de la République, Modibo Diarra, et du secrétaire général du ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale, El Maamoun Baba Kéïta.

La remise en ordre intervient dans un contexte où de nombreux désagréments avaient relevés au niveau des salons d’honneur. Ces endroits normalement réservés étaient devenus des lieux où tout le monde pouvait entrer.

Situés à l’ouest du bâtiment principal de l’aéroport, les locaux dédiés aux salons d’honneur comprennent un salon principal et une annexe. Le salon principal abrite notamment la loge du président de la République et du Premier ministre.

« Après avoir constaté un certain laxisme dans la gestion des salons d’honneur, nous avons décidé d’appliquer l’arrêté interministériel N°99 du 3 mars 1999 fixant les modalités d’accès aux salons d’honneur de l’aéroport de Bamako-Sénou. Les salons d’honneur ne doivent pas être accessibles à tous », a expliqué le directeur du protocole de la République, Modibo Diarra.

« Nous avons constaté depuis un certain temps que les désagréments s’amplifient de jour en jour. Cela n’est pas bon pour l’image de notre pays. Car l’aéroport est l’une des principales portes d’entrée, donc une vitrine du pays », a-t-il ajouté en précisant que l’ensemble des parties prenantes de l’arrêté interministériel vont bientôt procéder à la relecture de ce texte pour l’adapter aux mesures de sûreté et de sécurité dans les aéroports.

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, El Maamoun Baba Kéïta, s’est réjoui de cette initiative qui est l’une des recommandations de la réunion du comité interministériel de sûreté des aéroports du Mali tenue en mars 2008.


« Il y avait beaucoup de difficultés dues à la mauvaise gestion des salons d’honneur. Avec la nouvelle configuration de l’aéroport de Bamako-Sénou, il est impératif de se conformer aux normes de sécurité et sûreté définies
», a expliqué El Maamoun Baba Kéïta. Il a précisé que les salons d’honneur vont fonctionner sur la base d’une rotation des agents du département des Affaires étrangères.

« Dans les salons d’honneur, chaque semaine une équipe dotée d’un véhicule assurera la permanence de 7 à 16 heures puis une autre de 16 heures à minuit. Des dispositions seront prises pour les vols qui viendront plus tard, a-t-il assuré.

La direction du protocole de la République et le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale ont annoncé les mesures nécessaires pour sensibiliser et informer le public sur la question. « Nous allons donner dans les jours à venir les catégories de personnalités qui ont le droit d’accéder au salon principal ou au salon annexe », a précisé Modibo Diarra.

Ramatou MOHADA

27 Janvier 2009